Ceci est une ancienne révision du document !


Mission 7: Reconnaissance

04 Juin 1942

Heure: 09h30

Commandant Fletcher:

Bonjour Messieurs, pour cette mission de reconnaissance il me faut 2 groupes. Le 1er patrouillera au Nord de Kure entre un 300° et 330 °. Le 2nd au Sud entre un 260° et 290°. Des destroyers et sous-marins ont été repérés, cherchant probablement notre flotte. Si vous les trouvez, vous savez ce qu'ils vous restent à faire…

mission_6_3.jpg

Appareils disponibles: 8 F4F-4 et 9 TBM-1

AV_Warpig

Dispo et position: Farce 2 (2Pattes, Warpig, Riri, Pilax)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • 1 Rufe

Récit: Ailier de 2Pattes, leader des “Farce”, eux-mêmes escorte des “Dindons” (normal) de Bigbang. Notre secteur de reconnaissance armée est celui au sud de Kure. Nous prenons une paire de bombes de 50 kg, des fois qu'une coque de noix nipponne aurait besoin d'un coup de main pour prendre l'eau plus vite. Les Avenger que nous devons escorter sont rapidement réduits au nombre de deux, Pecos s'étant trompé de groupe à suivre, il devait suivre le groupe de Bed depuis Midway. Nous voilà donc avec Bigbang et Lampatex. 2Pattes et moi nous écartons sur leur gauche, tandis que la paire de Riri couvre la droite.

Alors que l'atoll de Kure arrive en vue, c'est le drame… A force de fixer l'océan à la recherche de navires et de vérifier la présence et la sécurité des TBM, nous en avons oublié de regarder le ciel… Et là, dans nos 9 heures, nous voyons deux contacts. Trop tard… Beaucoup trop tard. Je signale le danger à 2Pattes car ce dont je suis certain, c'est que c'est lui qui est pris pour cible. Pendant ce temps, je largue mes oeufs, tire sur le manche et roule à droite pour pouvoir intercepter les deux contacts. “C'est des Rufe putain c'est des Ruuuuuuuufe !!!” Voilà les dernières paroles de mon leader, avant que je ne le vois, avec horreur terminer dans une boule de feu sous une rafale de 20mm des hydravions japonais. Cependant, ma manoeuvre m'a permis d'arriver droit dans leurs six. Ils partent en virage gauche et en ressource. Je tire sur le manche, laisse passer le Rufe de queue sous le capot, ouvre le feu de mes six mitrailleuses. De derrière le capot émerge un tas de bouts de tôle enflammé. Plus qu'un… Je n'en démords pas et j'ai la mort de mon leader sur la conscience. Celui-là, je me le fais aussi… Il part en ciseaux, tant pis… Et non, pas tant pis, en fait… Avec ses gros flotteurs, cet oiseau-là n'est PAS un Zero, j'en prends conscience. Je le bouffe à chacun de ses virage, lui lâchant une rafale à chaque fois. Mais Riri et Pilax arrivent en renfort. Ils me croient en difficulté et me demandent de cesser le tournoyant. Je m'éxécute : il sera plus long pour moi de leur expliquer qu'on a l'avantage sur ce salopard que pour eux de l'envoyer dans l'océan. Pilax s'installe dans ses six et le fait flamber sans ciller.

La menace est écartée. Mais je me sens mal… Si j'avais su, j'aurais conseillé à 2Pattes de contrer l'attaque des Rufe en rentrant dans leur virage. La mort dans l'âme, je suis Riri et Pilax. Rapidement, Bigbang et Lampatex distingue des navires au sud de Kure. Privé de mes bombes, je reste en couverture haute tandis que mes quatre compagnons lancent leur attaque… malheureusement infructueuse. Faut dire que la dca était dense, sur place… D'ailleurs, Bigbang a pris du plomb. Tex et Pilax aussi. Le leader des TBM devra même amerrir au sud de Kure, à mi-chemin de l'île et de la flotte. Riri et moi escortons Pilax et Lampatex, qui ont perdu beaucoup de puissance moteur, tout en signalant la position des navires ennemis à l'autre groupe de reco. Tex arrivera à bon port mais Pilax, hélas, se crashera à l'atterrissage sur Midway. Elle aura coûté cher, cette reco…

AV_Lampatex

Dispo et position: TBM n°2 (Bigbang, Tex, Pecos)

Statut fin de mission: RTB, avion endommagé

Revendications:

  • Torpille lancée mais a priori en dessous de la cible

Récit: La tour a encore fait son boulot n'importe comment et voilà que bigbang se retrouve a décoller tout seul et nous devons attendre que tout le reste de l'escadrille ne décolle pour pouvoir nous élancer. Une fois en l'air, je parviens a localiser Bigbang et je m'élance plein gaz pour le rattraper. Ça dure un peu mais j'arrive finalement à le rejoindre. Par contre j'ai beau scruter le ciel et je n'arrive à voir que notre escorte, aucune trace de Pecos! Il semble qu'il se soit emmêlé les pinceaux et il est parti avec le groupe qui s'occupe de la zone nord.

Après une navigation tranquille à regarder le bleu foncé du ciel et le bleu azur de l'eau, je commence à apercevoir l'atoll de Kure dans nos une heure. Je regarde notre escorte, deux avions dans nos 3 heures et 4 avions dans nos 9 heures. 4 AVIONS! Deux dans le même sens que nous et deux qui arrivent à contre sens. Aussitot je préviens les F4 qui localisent les contacts et réagissent vite .. Mais malheureusement pas assez et voilà un de nos escorteurs qui descends en pièces détachées vers la mer et aucun parachute ne s'ouvre. Aïe! Je me rapproche de Bigbang au cas où les japs se rapprochent de nous. Mais la chasse est efficace et descends les deux intrus. Tiens tout d'un coup, un obus de DCA me frôle, ca veux dire que les bateaux ne sont pas loin. En regardant dans mes une heure, effectivement je vois un convois d'au moins 4 sous marins et 4 escorteurs. Je les signale à Bigbang et nous amorçons notre descente pour attaquer. On convient de faire deux passes avec largage pour le premier avion a la première passe et le second a la seconde. Je me rapproche de Bigbang pour essayer de disséminer le tir dru de DCA. Ça cogne, les vaches ils en ont des affuts! Bigbang largue sa torpille, je regarde derrière, pas d'explosion, elle a dû passer en dessous du bateau. Il annonce être touché au moteur, bon je fais demi tour, m'aligne pour une passe et largue à mon tour… Mais trop près, je pense que la torpille est passée en dessous du bateau. Bon en faisant ma passe j'ai encaissé quels coups au but. Je pars directement en cap RTB et j'inspecte mon avion. Dans le cockpit tout à l'air ok. Les ailes aussi, un petit détail, je remarque que les rpm ne sont pas réguliers, pas bon ça!

Je réduit donc les gaz et une fois hors de portée des DCA, je commence à prendre de l'altitude. L'escorte m'a rattrapé et nous faisons route ensemble. Bigband doit amérir, son moteur est en train de le lâcher. Moi je pense que le mien aussi commence à me jouer des tours, je dois augmenter les gaz régulièrement pour pouvoir maintenir ma vitesse. Le vol continue ainsi de façon assez angoissante. Puis enfin Midway apparaît. Pilax se présente pour une approche directe, il se pose mais dévie de la piste et fini dans les hangars dans une boule de feu impressionnante! Bon c'est à mon tour de me poser, je descends en base sors les éléments et remet les gaz pour conserver ma vitesse mais mon moteur réponds mollement et me voilà avec le manche à fond en perte d'altitude et incapable de garder une vitesse constante. Bon je sers les fesses et me présente en finale et arrive à me poser sans endommager mon appareil. Je me dirige vers le hangar et une fois au parking, coupe les contacts et sors de mon avion. C'est une vraie passoire, je ne pense pas qu'il ne puisse revoler!

AV_Toto

Dispo et position:

Statut fin de mission:

Revendications:

  • xx
  • xx

Récit: xxxx

Compte-rendu

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/pacifique_iceman/mission7.1256652880.txt.gz · Dernière modification: 2009/10/27 15:14 (édition externe)
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0