Mission 4 : Attaque de la 5ème Flotte

8 Mai 1942

Mer de Corail

Heure: 10h30

Contre-Amiral Fletcher:

Bonjour Messieurs. La Flotte japonaise du vice-amiral Takagi a été repérée au Nord-Est de notre position sur un 60° approximativement, vitesse 21 noeuds et à environ 30 milles se dirigeant vers le Sud. Nous savons que le Zuikaku et Shokaku sont sur zone avec au moins 3 destroyers. Il s'agit de frapper un grand coup aujourd'hui ! Tous les avions disponibles en l'air. Bonne chance Messieurs.

Appareils disponibles: 8 F4F-4, 4 SBD-3 et 4 TBM-1.

Rapport des pilotes

AV_Bigbang

Dispo et position: N°3 des Supos (leader Vicking)

Statut fin de mission: Mort

Revendications:

  • Une aspirine

Récit:

J'était endormi quand soudain un mataf viens me secouer comme un prunier pour m'avertir d'une déco immédiate. Je cherche partout ma deuxième chaussette et fini deux minutes plus tard par la trouver coincée sous le matelas. Je la récupère du pressing “Navy”. Arrivé sur le pont, les moteurs des SDB tournaient déjà. M…., on m'a piqué mon taxi ! Résigné, on m'indique une brouette en bout de pont sans pilote. Je grimpe à bord un peu frustré. Me voilà numero 3 sur avenger, une torpille attaché sous le ventre. Je suis les ordres donnés par mon leader. Déco, un tour de regroupement, une sortie au 60. Si Waroff était là, il aurait di au 51, mais bon … On grimpe pepère à 5000 pieds quand soudain un essaim de guèpes asiatiques nous tombe dessus. Mon mitrailleur, avec sa tapette, essaie de les éloigner. Fait ce qu'il peut, le bougre. J'entend n°4 qui n'est pas mieux loti nous annoncer son crach. J'attend de mon leader l'ordre de la ronde défensive avec stress.On reste aligné et à force de se faire flinguer, une balle m'a troué la casquette et ce qu'il y avait dedans !

AV_Vicking

Dispo et position: Leader des Supos (n°2 Ralf, n°3 Will, n°4 Bigbang)

Statut fin de mission: Mort

Revendications: Un zéro par mon mitrailleur

Récit:

C'est vrai que des signes nous ont avertis d'une catastrophe ce jour! Pour commencer, on perd Ralf au décollage. Ensuite, ayant pris notre temps, nous pensons être à l'arrière du dispositif, l'avenir dira le contraire. Notre couverture nous perd ,malgré tout nous continuons vaillamment vers l'objectif pensant que le sweep avant aurait le temps de nous annoncer la situation. Soudain nous sommes coiffés par plusieurs zéros, j'ordonne de plonger au ras des flots ( dans l'idée de former un cercle défensif très bas, c'est vrai que je ne l'ai pas précisé…) Mes deux ailiers se font malheureusement descendre en quelques dizaines de secondes. Seul survivant, très endommagé, blessé, je continue tout de même en évitant les attaques vers les navires ennemis tout proche. Sans ailerons, juste au palonnier je m'approche du croiseur le plus proche qui vire vers moi, lui largue mon “supo” qui le rate, je vire, mais mon boucher viens m'achever et m'abat en flamme. Triste fin du groupe “Supo”.

AV_Warpig

Dispo et position: Angel 3 (2Pattes, Riri, Warpig, Pecos)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • aucune

Récit: 7 chasseurs au déco… Il va falloir optimiser la protection des lourds, alors comme prévu, un trio de Wildcat part en sweep tandis que notre groupe se partage la couverture des gros. 2Pattes et Riri se chargent des Dauntless et Pecos et moi allons surveiller les Avenger.

Cela commence très mal, puisque comme une buse, je crois suivre les TBM quand, en me rapprochant, je constate que nous sommes derrière les Wildcat du sweep. Demi-tour, j'essaie de retrouver les lourds, je perds Pecos, j'essaie de réorganiser tout ça… Quand les Avenger annoncent à la radio qu'ils sont engagés. Le temps de voir des tirs au loin… très loin, que le groupe est décimé. Et merde.

Pecos retrouvé, on se met en maraude au sud de la flotte ennemie afin de couvrir les arrières des copains qui partent en RTB. Aucune intervention ne sera nécessaire, retour à la base…

AV_Bolger

Dispo et position: Poulpe 2, leader Partizan, Nyv 3 et Tex 4.

Statut fin de mission: RTB posé sur le PA sans casse.

Revendications: attaque en piqué d'un PA japonais, apparemment sans succès. Autant dire que je ne revendique rien…

Récit: Décollage derrière Partizan sans problème. Le SBD est plutôt facile à manoeuvrer, contrairement au TBM. Ce qui explique surement le succès du premier auprès des pilotes, au détriment du second. Par contre, une fois en l'air, ça se corse pour moi, mais aussi malheureusement pour tout mon groupe que je ne parviens pas à suivre dans la montée. Comme si mon zinc avançait moins vite que les trois autres. Est-ce à cause de mon radiateur ouvert sur 8, alors que Partizan volait radiateur fermé ? Je crois malheureusement que ça vient plus de ma fâcheuse tendance à ne pas voler droit, et donc à faire plus de distance que les autres… Heureusement, j'ai un leader de section sympa qui fait deux baïonnettes pour me permettre de recoller, pour quelques secondes seulement. Je me refais larguer presque aussitôt. Enfin, au moins, je les ai en visuel à un kilomètre devant. Pourvu que la chasse jap ne traine pas dans le coin, sinon je lui ferai une jolie cible d'entraînement. Finalement, nous arrivons sur la flotte ennemie : trois devant, et moi derrière. Lorsque Partizan lance l'attaque en piqué, je suis un peu à la bourre, mais tant pis. Je n'ai pas fait tout ce chemin pour repartir avec les 720 kilos de bombe. Autant essayer d'en faire profiter le PA du soleil levant, au dessous de nous. Je plonge, le nez collé au viseur, et je largue ma bombe quand mon piqué est bien pointé sur la cible flottante. Petit problème cependant, ma trajectoire en piqué est désordonnée, et la bombe semble tomber à coté du PA. Aucun bruit d'explosion, et mon mitrailleur ne saute pas de joie quand je redresse mon appareil à la fin du piqué. Enfin si, il est quand même bien content que ce piqué se termine sans casse, et pas au fond du Pacifique. Retour dans la foulée au ras des flots, presque regroupé avec le reste de la section, sur le cap idéal qui nous permet de retrouver notre aérodrome flottant beaucoup plus tôt que nous ne l'avions espéré. Je laisse tout le monde se poser, et je me présente en dernier pour l'appontage. Je rate ma première tentative sur le premier PA qui se présente devant moi. Remise des gaz, et comme les commandants des PA ont eu la bonne idée d'en placer un second un kilomètre devant, toujours dans le même axe de progression, je réussis mon appontage sur ce second PA. Je ne pourrai pas rejoindre tout de suite le reste de ma section, mais au moins, j'ai ramené l'appareil et mon mitrailleur entiers. C'est déjà ça, et toujours mieux que d'attendre d'être récupéré par un Catalina comme lors de la précédente mission.

AV_Partizan

Dispo et position: Poulpe 1, Bolger 2, Nyv 3 et Tex 4.

Statut fin de mission: RTB posé sur le PA.

Revendications: attaque en piqué d'un PA japonais. Hélas pas de confirmation de coup au but.

Récit: Petite Nav tranquille au 060. Et heureusement car je me rends compte que nos escortes n'aiment pas nous coller de près. J'entends les avenger se faire dessouder un par un, sans comprendre où sont passés leurs anges gardiens. Vick, dernier survivant des suppos annonce tenter un torpillage seul. Paix à son âme… à quoi bon l'héroïsme ? Nous sommes 4 sbd pour couler au moins un PA… Le plan prévu d'attaque simultané a foiré, on va se prendre toute la DCA dans le nez. Bon si Vick a cranement tenté sa chance, on ne peut décemment pas rentrer sur le lady lex sans en avoir fait autant. Voilà la flotte nipponne dans nos 1h ! On a quand même 4 petits cadeaux pour vous les amis. On dépasse tranquillement le premier PA puis on vient le prendre par l'arrière (c'est ma position préférée, )hélas, perturbé par les nuées de moustiques tout autour (à ce que j'entends à la radio les F4 sont aux prises avec les zéros) je dépasse trop l'objectif. Au lieu de refaire un tour en palier je me dis qu'on a assez joué avec les éclats d'obus de leur artillerie anti-aérienne, et lance le piqué. On se débrouillera pour aligner le PA après tout c'est notre job ! Pendant la chute je récupère l'axe, et je prends un coup ds l'aile gauche, on entend des morceaux de métal qui explosent tout atour. Faut que ça passe. L'oeil collé au viseur, je voit grossir ce monstre, plus le temps de réfléchir je rétablis au ras des paquerettes, après avoir largué mon oeuf. J'ai vraiment transpiré sur ce piqué. Et le rétablissement c'était moins une. Je file sur le cap de sortie au ras de l'eau. 150 au badin. Un coup d'oeil derrière. Gros soulagement, on est tous les 4 ensemble. Une veine ! Je passerai à l'oratoire du lady lex si on rentre. Plein pot, au 230 on serre les fesses pour qu'aucun chasseur ennemi ne viennent nous cueillir. Quoique… on serait peut-être bien capables de se défendre seul sans nos encombrant colis… A peine 5 minutes après notre piqué la task force alliée est déja là ! C'est une surprise de la voir si proche, j'ai pensé une seconde qu'il s'agissait d'une seconde flotte ennemie. Non c'est bon, le Yorktown et le lady Lex, pas fâché des les retrouver. On amorce directement notre vent arrière et nos 4 sbd rentrent au bercail avec juste un peu de rustine à y coller pour les mécanos.

Hors rapport:

  • J'ai promis à Tex qu'on ne dirait rien à Fletcher sur sa dernière invention : la pêche au gros avec du 700 kg !

AV_Iceman

Dispo et position: Cocotte 3 (Bed Leader, Gnou 2).

Statut fin de mission: Ejection au dessus de la flotte. Capturé

Revendications: Aucune

Récit: On part tous les 3 en sweep au 060° afin de trouver la flotte mais surtout d'ouvrir la route aux bombers. Dès le début du trajet, j'informe Bed que 2 contacts se trouve dans dans 5H00 haut ! Après vérification, il s'agit bien de 2 F4F et on se demande se qu'ils font là ? Ils passent au dessus de nous et prennent même un peu d'avance…c'est alors que sous mon aile droite je vois des traçantes blanches et rouges: les copains se font avoiner ! ça sent pas bon du tout et de notre côté pas un jap en vue. Je regarde à nouveau si les 2 copains plus haut sont là quand tout à coup je part en vrille. Je m'éjecte aussitôt, c'est pas la journée…

AV_Lampatex

Dispo et position: Poulpe 4 (Partizan, Bolger, Nyv, Tex)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • Attaque des navires…je doute que ma bombe ait touché!

Récit: Et nous voilà partis en SBD pour aller à la pêche au gros …navire. Nous décollons de façon ordonnée et serrée, ce qui nous permet de nous regrouper facilement et rapidement. Nous effectuons un nombre importants de tours au dessus de notre flotte, tout en essayant de prendre de l'altitude. C'est qu'avec notre “petite” bombe, nos avions peinent à monter. Après avoir passer les 3000 pieds, nous partons en direction des navires ennemis. Le but était de nous coordonner avec les torpilleurs pour nous partager les obus de DCA.

La navigation se passe sereinement pour nous, Partizan, sur de lui nous mène droit vers le but. Soudain c'est la pagaille à la radio, il semble que les torpilleurs soient attaqués et que la chasse peine à les trouver! Peu à peu la radio se calme…il semble que nos torpilleurs se soient tous fait interceptés! Bon les bateaux sont en vue, le ciel se remplit peu à peu de contacts plus ou moins distants, ce qui nous pousse à accélérer notre phase de préparation et de passer en attaque tout de suite.

Partizan nous place dans l'axe du bateau et 1, puis 2 partent en piqué, je regarde en dessous, c'est bon j'y vais. Je passe sur le dos, ca pète de partout .. ca va aller, les servants de DCA japoniais sont aussi bons que les notres! Je me met dans l'axe après une importante correction de trajectoire car nous avions dépassés le PA. Je largue et part au cap convenu et miracle, j'ai 1 et 3 en visuel. Je ne suis pas sûr d'avoir largué sur ma cible. Mon mitrailleur pense que la bombe est tombée juste à côté! Nous faisons route vers nos bateaux et nous arrivons tous à nous poser correctement.

Compte-rendu

Historiquement

Du “Lady Lex” décolleront 18 bombardiers en piqué, 12 torpilleurs et 9 chasseurs. Du “Yorktown” 24 bombardiers en piqué, 9 torpilleurs et 6 chasseurs. A 10h30, les bombardiers en piqué du “Yorktown” trouvent la flotte japonaise mais décident de se placer dans les nuages pour attendre les avions-torpilleurs et coordonner ainsi l'attaque. Le “Zuikaku” dissimulé par un grain, les pilotes décident de porter leur attaque sur le “Shokaku” qui sera touché seulement par 2 bombes.

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/pacifique_iceman/mission4.txt · Dernière modification: 2009/11/04 21:53 par av_iceman
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0