Mission 3 : Navires en perditions

7 Mai 1942

Mer de Corail

Heure: 10h00

Contre-Amiral Fletcher:

“Bonjour Messieurs. Nous venons d'apprendre que le croiseur “Sims” et le pétrolier “Neosho” sont isolés à l'Est de notre position à environ 54 milles.

Vous décollerez d'urgence afin de les rejoindre sur un 90° car un signal radar d'avions japonais a été repéré au Nord de leur position. Altitude supposée: 12 000 ft. Pas le temps de vous regroupez et de faire de belle formation ! Mettez plein gaz afin d'établir une couverture aérienne aux 2 navires.

Pour information, la Task Force 17 d'ou vous décollerez se dirigera en direction des 2 navires. Bonne chance.”

mission_3_2.jpg

Appareils disponibles: 20 F4F-4 .

Rapports des pilotes

AV_2Pattes

Dispo et position: Red leader (n°1 2Pattes, n°2 Erel, n°3 Warpig, n°4 Vicking)

Statut fin de mission: RTB

Récit: Vicking ne décolle pas pour cause de problème mécaniques. Montée rapide au 085. On nous annonce les japs plus proches que nous ne le pensions, j'accélère en palier. Mon groupe arrive le premier sur nos deux navires dont la DCA est allumée. Alors que je cherche des yeux les appareils, Warpig repère plusieurs chasseurs japonais qui nous engagent en 3/4 frontale en grimpant. Un piqué pour esquiver et une chandelle: gosh, Warpig engagé. Il pique et je plonge sur son porsuivant. Il se fait sérieusement avoiner et roule sur la droite. Mais le jap est trop près, et parvient à l'aligner: coupé en deux. Je me rapproche du jap bien décidé à venger mon n°3. Je l'encadre dans mon viseur: 45° de déflection mais je maintiens le bon lead. 200 yards, je presse la détente: rien ! Imbécile, je viens d'enrayer mes armes en tirant sous plus de 6G. Comme rien ne va, je me retrouve à mon tour engagé, et sans armes maintenant. Je plonge, et pousse mon appareil vers la VNE. Au ras des flots je tiens les deux japs à distance. J'annonce mon cap à Erel qui tente de me retrouver. Je croise mon équipier plus haut et vois mes deux poursuivant me lâcher pour s'en prendre à lui. Je lui crie de plonger tout droit, mais il a déjà tourné. Les japs l'engagent, et le touche. Il appui à fond mais ne peux déjà plus les distancer. Je fais plusieurs passes sur les japonais mais ceux-ci m'ignorent complètement et ne lâche pas Erel d'un pouce. J'assiste impuissant à sa mort. Le japs s'en prennent alors à moi. Je fais mon possible pour les attirer sur Riri. Ce coup-ci, ils ont peut-être compris: ils disparaissent. RTB bien triste, d'autant plus que le jeune Bolger rate son appontage et passe par dessus bord. On le donnait tous mort, mais il s'en sort miraculeusement.

AV_Iceman

Dispo et position: Poulpe 3 (n°1 Partizan, n°2 Gnou)

Statut fin de mission: RTB

Récit: On décolle sur un 090° et partons directement en direction des 2 navires. Au bout de 10 minutes, l'amiral nous demande de faire chauffer les moteurs afin d'arriver plus vite car les japs sont plus proches que prévus. Sur ma gauche, les 2 dispo sont bien groupés. Les navires en vues, j'entends par la radio que Red est engagé par la chasse nippone. Notre leader nous demande de survoler la zone mais les japs sont déjà partis et le pétrolier coule ! On cercle sur la droite quand Bed indique des contacts bas attaquant le destroyer. 2 japs sur 3 seront envoyés par le fond. RTB et on termine la journée au bar: pas de japs au palmarès pour aujourd'hui…

Compte-rendu

Historiquement

Trompé après le rapport d'un de ses appareils de reconnaissance, le vice-amiral Takagi lança une attaque aérienne. Pensant trouver la flotte américaine du contre-amiral Fletcher, les appareils japonais tombèrent finalement sur le pétrolier “Neosho” escorté par le destroyé “Sims”. Les 2 unités furent coulés en quelques minutes. Il n'y a jamais eu d'escorte aérienne…

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/pacifique_iceman/mission3.txt · Dernière modification: 2009/11/04 21:51 par av_iceman
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0