Mission 16: Appontage de nuit ?

20 Juin 1944

Heure: 17h40

Amiral Spruance:

Bonjour Messieurs.

La flotte du vice-amiral Ozawa dont nous avons subit l'attaque de 4 vagues d'assaut sur notre flotte hier, a été repéré au nord-ouest de notre position sur un 300° à environ 32 nm. D'après les informations de nos patrouilleurs, sa flotte de replie sur un 270° et elle est constituée de 2 PA escortés de destroyers ainsi que des navires de transports. Nous devons saisir cette opportunité afin de porter un grand coup ! Vous décollerez d'urgence afin d'établir un contact et de couler un maximum de navires: les PA ne sont plus prioritaires.

La Task Force prendra un cap plein nord après votre décollage.

Bonne chance Messieurs.

mission_16_2.jpg

Appareils disponibles: 8 Avenger et 8 Hellcat

Rapport des pilotes

AV_Gnou

Dispo et position: Cocotte 3 (Leader Bed, Iceman, Bigbang)

Statut fin de mission: KIA

Revendications:

  • Torpille larguée sur cible

Récit: Décollage en TBM d'un porte-avion, toujours un grand moment… Pour ma 1ère mission, ça promet! Le regroupement se met en place, petit à petit, mais sûrement. Mon moteur est joyeux, j'overshoote 3 et 2 en brochette. Ce n'est pas grand-chose, mais ça suffit à faire gonfler en moi la confiance… on se satisfait de si peu !!! A peine 2 minutes après avoir rejoinds Leader, que j'entrevois la flotte ennemie au loin, cachée dans le soleil. Répartition des cibles, la descente en Enfer commence… Torpille larguée, appareil intact. Ahahah… le Maudit ne l'est pas tant que ça finalement ?!!

On se regroupe au 180°, tout le monde est là. Le temps de se reformer, et les Zéros nous tombent dessus. Cercle défensif. Bed me mord la queue, la boucle est bouclée. Tout va bien. Jusqu'à qu'un Jap vienne me ronger une aile. Impossible de maintenir mon vol, je m'écarte du cercle Salvateur. L'appareil reste pilotable, je garde le moral. Alors que je reprends ma place, juste derrière Bed, je le vois perdre bien des plumes sur la passe d'un Zek. Son avion part au tapis… Le moral en prend un coup… Et mon brave TBM également quelques secondes plutard… “Feu à bord ! Ejection !!!” (Bordel de verrière, mais tu vas t'ouvr…

AV_Bolger

Dispo et position: Red 3, Leader Nyv, Erel 2 et Pecos 4

Statut fin de mission: éjecté, j'attends le Catalina sur mon petit dinghy.

Revendications: rien

Récit: Après le décollage, Nyv nous emmène sur un cap 295 - 300°, pour rejoindre les TBM que nous sommes chargés d'escorter. Je me place sur sa droite, un peu au dessus. La visibilité est délicate, avec le soleil rasant en plein dans les yeux. Ce n'est pas évident de bien voir où se situent les autres appareils. Au bout d'une dizaine de minutes, en fouillant le ciel des yeux, j'aperçois deux appareils qui me tombent dessus, de mes 5 heures haut. J'ai à peine le temps de prévenir par radio, et d'essayer de plonger que je suis encadré par les traçantes. Un premier break me permet de me dégager, mais je suis repris presque aussitôt par l'un (ou les deux ?) des Japs, qui me touche durement. Mon appareil n'est plus pilotable, et il ne me reste qu'à tenter de m'éjecter. Heureusement, je suis suffisamment haut pour réussir à faire sauter la verrière, et à plonger vers le Pacifique, accompagné de mon petit dinghy. Dinghy que je suis bien heureux de retrouver gonflé une fois arrivé dans les flots bleu du Pacifique, et qui me permet d'attendre le secours d'un Catalina. J'espère que la base aura eu le temps de noter mon appel à l'aide…

AV_Iceman

Dispo et position: Cocotte 2 (Leader Bed, Gnou, Bigbang)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • 1 navire coulé avec Bed

Récit: Il est un peu tard en cette fin de journée pour allez attaquer la flotte japonaise ! On décolle et suivons Bed avec comme toujours une navigation impeccable. Il a juste envie de se frotter aux japs parce qu'on a tous un peu de mal à le suivre. Bed nous indique que les copains sont engagés dans nos 3 heures…promet rien de bon tout ça…

Gnou passe sur ma droite, quand quelques minutes plus tard on aperçoit la flotte juste devant nous. On passe à l'attaque: Bed et moi prenons le même navire et Gnou avec Gigbang un autre…Je reste juste derrière Bed entre 200 et 300 mètres, plein gaz et on file au ras des flots sur notre cible…les traçantes sont de plus en plus nombreuses, Bed large sa torpille, quant à moi j'ouvre la soute puis j'attends le moment opportun…“Top” c'est parti, je dégage aussitôt sur la gauche. Dans mon virage je vois le navire explosé par la 1er torpille puis une seconde explosion: il coule. On se repli au sud de la flotte, quand soudainement on se fait avoiner par des japs. Immédiatement on adopte le cercle défensif, qui marche plutôt bien au début. Un jap se faufile entre Bed et moi, puis l'engage, je tire mais ne peut le toucher ! La situation devient critique pour notre groupe avec la perte de Bed puis Gnou quelques instants plus tard: tous les deux tomberont dans l'océan. Plus que Bigbang et moi dans une situation des plus inconfortables, et pas d'appui pour le moment…on décide de dégager illico vers notre flotte mais Bigbang se fait avoiner…Un peu plus haut que lui je vire à droite pour revenir mais c'est déjà terminer: son mitrailleur aurait il touché le jap ? on en reparlera au bar. On reprend notre route et nous posons avec le restant de l'escadre…Ok, on a coulé des navires mais à quel prix….

AV_Warpig

Dispo et position: Toast leader (Warpig, Riri, Easy)

Statut fin de mission: Amerri à 30 nm de la flotte ennemie

Revendications:

  • 1 Zeke découpé au-dessus de la flotte ennemie

Récit: Bon, et ben vla-t-y pas que je me retrouve parmi les plus anciens chez les chasseurs… Je vais pas pouvoir m'esquiver éternellement… Bon gré, mal gré, je prends le lead de l'escorte. Après discussion en interne, les Hellcat prendront, pour le cas improbable où aucune opposition ne serait rencontrée à l'aller, une bombe de 900 livres.

Tout le monde décolle et après un regroupement rapide, mon groupe tente de trouver les Avenger qui ont déjà pris le cap sur l'objectif. Cap 300… Génial, pile-poil pour avoir le soleil dans la gueule à cette heure. En clignant les yeux, on parvient tout de même à les distinguer… Les Hellcats se partagent la couverture : mon groupe se tiendra à gauche, celui de Nyv à droite. Et c'est Nyv qui décroche le premier la timballe avec un shotai qui plonge sur lui. Mais bon, ils ont une arme redoutable entre les mains avec ce F6… A 4 contre 3, il doivent pouvoir gérer, et personnellement, je suis réticent à l'idée de laisser les Avenger poursuivre seuls leur chemin. Nyv me confirme qu'ils peuvent gérer la situation et nous continuons.

Oh, pas bien longtemps : la flotte ennemie est très vite en vue. Les Avenger plongent pour torpiller tandis que nos trois Hellcat restent en hauteur, surveillant les cieux et à la recherche d'une cible potentielle pour nos bombes. Tiens, ces deux destroyers à l'avant de la flotte feraient des candidats parfaits… Le temps de le dire que mes camarades annoncent être engagés. Merde. Je vois Easy, qui tente de dégager Riri, avec un Zeke aux fesses. Je le préviens du danger et abats, dans les instants qui suivent, cet ennemi parti en ressource. Tout ne va pas si mal : mon groupe est entier, j'ai encore ma bombe, et le groupe de Nyv annonce qu'il nous rejoint. Seul souci, les Avenger sont seuls après ces différents engagements.

En gros, il est temps que je me débarrasse de ma bombe et qu'on regroupe sur les gros. Et je me fais couper l'herbe sous le pieds : un Zero, pile dans mes six, qui m'arrose… Pas le choix, je pique et passe de 10 000 ft à 15 ft pour mettre mon ennemi à distance. Tant pis pour la bombe, il s'agit de lâcher cet enfoiré… Et c'est Nyv qui me débarrasse du bandit, en me prévenant qu'une fumée blanche s'extrait de mon appareil. Je passe la main pour les Toast et entame aussitôt un RTB. Quelques minutes plus tard, le moteur s'arrête, à court de carburant. Je plane aussi longtemps que possible et indique ma position avant d'amerrir, en espérant que la réputation de “chiens de montagne” des pilotes de PBY n'est pas usurpée…

Compte-rendu

Historiquement

Les avions américains décollèrent vers 16h30 et l'attaque fut déclenchée peu après 18h00. L'opposition n'était pas égale: plus de 210 appareils américains contre seulement 35 côté japonais. Plusieurs navires furent touchés: le PA “Hiyo” coula, plusieurs pétroliers abandonnées et 2 PA “Junyo” et “Chiyoda” endommagés ainsi que le cuirassé “Haruna”. Opérant à la limite de leur rayon d'action, la plupart des appareils durent amerrir entre 20h00 et 22h00 alors que la nuit tombait vers 18h30. 80 appareils furent tout de même perdus. Les pilotes furent presque tous sauvés.

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/pacifique_iceman/mission16.txt · Dernière modification: 2009/12/22 20:56 par av_iceman
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0