Après avoir réduit la 1er ligne de défense japonaise dans les îles Salomon, les américains s'attaquent maintenant au coeur du dispositif dans le Pacifique. Après plusieurs mois de répits suite à ses faits d'armes, la VF_27 se déplace vers l'archipel des Mariannes…

Mission 14: Saipan

15 juin 1944

Heure: 07h15

Amiral Spruance:

Bonjour Messieurs.

Aujourd'hui 8 Hellcat devront escorter 2 groupes de B-24 qui bombarderont 2 aérodromes sur Saipan. Ils sont exactement à 38 nm de notre position au sud-est. Vous montrez à une altitude de 15 000 ft. N'ayant pas de couverture aérienne rejoignez les rapidement. Ils sont encore à 80 nm de leur objectif sur un 270°. Votre objectif prioritaire est donc la couverture des bombardiers jusqu'à leur attaque.

Pour les 8 autres Hellcat, votre objectif principale est de straffer l'aérodrome situé au Nord de Saipan. Emport: bombes et roquettes. Vous pourrez ensuite traiter des cibles secondaires comme des navires situés à l'ouest de l'île ou des véhicules dans le village de Laulau situé au sud-est. Cependant, tout avion japonais sur zone sera prioritaire aux navires et véhicules.

Interdiction formelle de survoler Tinian pour le moment. Bonne chance.

mission_14_3.jpg

Avions diponibles: 16 F6F-3

Rapport des pilotes

AV_Bolger

Dispo et position: Corned 2, Gnou leader, Nyv 3, Ralf 4 en F6F-3

Statut fin de mission: RTB

Revendications: rien de décisif

Récit: Après notre décollage, Gnou nous amène rapidement à bonne altitude pour retrouver les lourds B24 qu'il nous faut escorter. Deux groupes de huit se présentent. Les Corned se placent autour des deux premiers boxes de 4 B24, tandis que les Beef accompagnent les deux autres boxes légèrement plus éloignés. Nous croisons après quelques minutes quelques chasseurs japs qui touchent un bomber dont le moteur se met à fumer blanc. Après plusieurs minutes de combat, les Japs sont mis en déroute. Certains ont peut-être été abattus, mais dans le tourbillon du dog, je n'en sais rien en fin de compte. Ce qui est sûr par contre, c'est que les quatre Corned sont encore là, et reprennent leur escorte des B24 qui filent sur leur objectif. Et, surprise, les lourds semblent attaquer en piqué les aérodromes de Saïpan, plutôt que de larguer un tapis de bombes en palier. Quelle drôle d'idée… À l'issue de leur attaque, je perds de vue le reste des Corned, mais conserve toujours le contact radio. J'accompagne alors un moment les premiers lourds qui rentrent à leur base, avant de tenter de retrouver mon groupe, suivant en cela la consigne de mon chef vénéré, Gnou. Je reviens à 10 000 pieds au nord de l'île de Saïpan, et je croise un F6F-3, probablement Ralf. Je le perds de vue aussitôt, et ne retrouve pas non plus de contact visuel avec mes autres potes chasseurs. Je suis le cap indiqué par Gnou pour le retour, et je retrouve au bout d'un moment plusieurs F6F, feux allumés, qui intègrent le circuit d'appontage. Je me présente moi-même au bout de quelques minutes, et j'arrive malheureusement un peu vite (110 au badin) au dessus du pont. J'accroche cependant le brin, mais mon Hellcat rebondit, et va se fracasser en bout de pont, en perdant ses deux ailes. Heureusement pour la glorieuse Navy, son merveilleux pilote (moi en l'occurrence) ne se casse rien, lui, et n'a plus qu'à filer en rasant les murs au mess, en évitant de croiser le chef mécano qui semble, comment dire, un peu énervé de voir l'état dans lequel je lui laisse un zinc de plusieurs milliers de dollars. Bah, ne t'inquiète pas, Chieffy, plaie d'argent n'est pas mortelle. Moi, par contre…

AV_Lampatex

Dispo et position: Cocotte 3 (Bed, Erel, TeX, Partizan)

Statut fin de mission: posé (hum hum on dira ça)

Revendications:

  • La bombe sur le premier groupe de hangars
  • Les roquettes sur le second groupe de hangars.
  • Un Ki partagé avec Bed.

Récit: Allé c'est parti, nous allons taper sur la tête des Japs avec nos beaux nouveaux avions. Nous décollons rapidement et regroupons avant de prendre le cap de l'objectif. Nous montons jusqu'à 10 000 pieds. Au bout d'une dizaine de minutes, j'aperçois l'île dans nos 11h. Le ciel est clair, c'est parfait.

Nous localisons l'aérodrome que nous devons attaquer Bed nous fait louvoyer pour pouvoir identifier les éventuelles cibles au sol. Et nous partons en attaque, vers le nord de l'aérodrome. Je recherche un éventuel objectif et vois que les hangars sont toujours intacts. Je décide donc de larguer ma bombe sur le premier groupe de hangars. L'explosion souffle 3 bâtiments. Je n'ai pas entendu le cap de sortie prévu et me voilà isolé. Bed nous donne plusieurs caps pour regrouper et se repositionner. Bientôt j'apperçois mon leader et me place en phase d'attaque un meme temps que lui. Maintenant nous menons une passe roquette. Des hangars sont encore intacts, je les vise et en explose 3 un à un.

Je m'éloigne de la base sur le cap prévu regroupe avec Bed et je vois un avion encadré de traçantes qui s'éloigne sur un cap rtb, j'essaie de le rattraper mais le perds de vue et ensuite j'entends à la radio qu'il est dégagé, je retourne donc vers l'île pour regrouper avec Bed. Il semble que Partizan s'est fait descendre, il ne réponds plus à la radio.

J'escorte Bed lors de ses passes roquette et quand il a fini, nous partons en rtb. Deux contacts nous survolent en cap inverse mais ils sont beaucoup trop haut pour que nous puissions les identifier. Puis un nouveau contact se présente devant nous à la même altitude, nous décidons de l'intercepter, je me rapproche, c'est bien un jap. Je lui fait une passe dessus mais le rate, Bed le reprends, nous tournons un peu en essayant de mieux nous positionner, Bed le poursuit en lui tirant dessus de loin, je prends de l'altitude et parvient à me rapprocher plus prêt que Bed, je tire … à côté. Je tire de nouveau et il s'enflamme. Je m'écarte au cas où il explose. L'ennemi plonge et le feu s'éteinds. Zut j'aurais dû continuer à l'arroser. Cependant l'avion continue de descendre, bed le suit. Je reste en altitude au cas où et Bed m'annonce que le jap s'est écrasé. Nous reprenons donc un cap rtb et nous nous perdons au milieu de la belle bleu … bon on cherche encore les bateaux à l'heure qu'il est!

AV_Iceman

Dispo et position: Beef 3 (Bigbang, Vick)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • 1 Ki en flammes

Récit: On rejoint rapidement les deux box de 8 B-24 et prenons le groupe le plus au sud. Très rapidement, les mitrailleurs se déchainent sur des Ki qui se sont infiltrés dans notre dispo. Bigbang se trouve juste devant moi quand je vois sortir de nulle part un jap qui se faufile entre nous deux et l'avoine sérieusement…merde ça commence mal ! Je lui indique de breaker car le jap n'abandonne pas, mais son avion s'enflamme. Sous les coups violents des obus, Bigbang a du mal à reprendre ses esprits et je lui demande de s'extraire de son avion avec un peu d'insistance à la radio…ouf je vois la verrière tomber et lui prendre le chemin d'un jeune oiseau qui découvre son premier envol !

Dans cette mêlée, bien décidé à venger mon leader je suis le Ki qui plonge sur la gauche. Ce salop n'a pas l'air d'être un débutant et virevolte dans tous les sens. J'arrive pourtant à lui placer une bonne rafale faisant fumer son moteur. Ensuite il pique, dans la foulée je le suis et m'aperçoit que la fumée ne se dégage plus de son avion ! Bon il va falloir en finir: je suis à deux doigt de l'overshoter quand j'arrive enfin à me replacer dans ses six et j'ouvre le feu, son moteur s'enflamme et le jap tombe dans l'océan…

Je reviens rapidement sur le box, tout semble plus calme. Je suis les B-24 pendant leur phase de bombardement et me fait touché par la dca. Par la suite, on se regroupe avec Gnou à 3 nm au nord de Saipan puis RTB. Je me pose sans difficulté mais pendant cette phase critique, mon ailier lui, n'a pas du comprendre la subtilité lorsque le train, les volets et la crosse d'appontage sont sortis: il me frôle en passant juste au dessus de moi une fois posé !

Compte-rendu

Historiquement

C'est l'amiral Nagumo (cf missions 8 & 9) qui après sa défaite à Midway et ayant été muté dans les Mariannes, dirigea la défense de Saipan. Persuadé que les américains allaient débuter l'attaque par un bombardement intensif avant le débarquement de leurs troupes, il ordonna à ses unités de se camoufler à l'intérieur des terres et sur les hauteurs. Le 15 juin, 8 000 hommes prennent pied en 20 minutes et en 24 heures une tête de pont fut réalisée. Au total, 20 000 hommes se déployèrent à l'intérieur des terres afin de déloger les japonais. Le 22 juin, après de nombreuses attaques suicidaires et d'embuscades japonaises, la moitié de l'île était sous contrôle. Trois jours plus tard le mont “Tapotchau” tombait. Le 6 juillet, ayant perdu tout espoir de conserver l'île, Nagumo se suicida selon la tradition japonaise.

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/pacifique_iceman/mission14.txt · Dernière modification: 2009/12/22 20:54 par av_iceman
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0