Mission 13: Sauvetage a Kanev

A Nezhin, la situation s’améliore doucement, avec notre offensive la VVS a relâché un peu la pression contre les ravitaillements permettant d’augmenter son efficacité et avec l’espoir grandissant d’être secouru, le moral remonte de façon inespérée. La propagande profite de la situation pour regonfler le moral sur tous les fronts, elle veut montrer que les soldats allemands s’entraident et n’abandonnent pas leurs compatriotes. Le Führer est confiant dans le fait que le pont aérien est LA solution à ce genre de situations. Il pense même que désormais plus aucune troupe isolée en territoire ennemi ne sera perdue grâce à cette stratégie. Goering exulte d’être si bien remonté dans l’estime du Führer. Ici, on sent bien que le pont aérien n’est pas la panacée, il exige trop de sacrifices en hommes, matériel et moyens techniques. Dans ces conditions qui se révèlent à l’usage assez tolérables (même si les combattants de Nezhin ne seraient probablement pas du même avis), les pertes subies sont très importantes en hommes et en matériel, mais le plus grave est que cette solution semble considérée dans les hautes sphères comme LA solution a tous les problèmes. Sur le plan stratégique la situation est plutôt favorable car aucun pont n’existe entre Kiev et Kanev soit sur une zone de 80 km, cette zone n’est donc qu’un immense piège naturel. Une attaque en tenaille a débuté, du coté Ouest avec une percée sur Fastov et Kiev comme but, et sur la branche Est avec une percée sur Dierenkoviets avec Kanev comme objectif. Une avancée vers la poche de Kanev a présent toute proche a été lancée. Votre objectif est le port de Kanev où sont stationnées les forces qui pilonnent l’île où les braves qui tenaient ont perdu plus de 30% de leurs effectifs Leurs conditions de survie sont bien plus difficiles qu’a Nezhin avec notamment une très grande quantité de blessés n’ayant pu être évacués. Les conditions sanitaires sont désastreuses, Une épidémie de Typhus sévit parmi les rescapés, la gangrène prélève son dû parmi les victimes des bombardements qui souffrent de fractures mal remises. Pour eux l’enfer a un nom.

Briefing

9 Mai 1942, 4h30 Météo temps brumeux, plafond nuageux a 1300m mais risques de brume au sol.

Emport des He111 au choix (pas de bombes supérieures a 500kg), Emport des Ju88 Bombes au choix (pas de bombes supérieures a 500kg), emport des chasseurs par défaut. Les objectifs sont : La flotte fluviale ennemie en objectif principal, cette dernière très mobile est difficile à détruire par notre artillerie. En dépit de sa taille cette petite flotte est très efficace et parvient à se camoufler à portée de tir de la poche de Kanev, une action sur le port devrait permettre de la réduire,. Cependant le port est défendu par de la DCA pendant qu’ils refont du mazout et réembarquent des munitions. L’organisation de l’attaque est sous la responsabilité du StaffelKapitan. Après l’attaque du port, et dans la mesure où la piste n’est pas soumise aux tirs d’artillerie, les He111 devront se poser et récupérer les blessés pour les ramener a Belaia-Tserkovii. Attention aux blindés allemands en approche de la ville, ils produisent une diversion. Les chasseurs assureront l’escorte rapprochée des bombardiers. Soyez attentifs, des rotations d’approvisionnement et d’évacuation sanitaire sont prévues, vous pourriez vous retrouver dans l’une d’elle.

Petites précisions. Dans cette mission il y aura un mix de He111 et de Ju88. D'ordinaire les He111 sont cantonnés au ravitaillement, mais durant cette mission, comme il s'agit de récuperer des blessés sans apporter de ravitaillement, exceptionnelement les He111 emporterons des bombes a l'aller et ramenerons les blessés les plus graves au retour s'ils ont pu atterrir dans la poche de Kanev. Les Ju88 eux, servirons au bombardement de manière classique. Les StaffelKapitan se chargerons de répartir les cibles suivant les appareils, mais gardez les He111 en sécurité au maximum étant donné qu'ils ont a atterrir dans la poche de Kanev, il est indispensables qu'ils ne soient pas endommagés, sinon ils ne servirait a rien qu'ils atterrissent sans pouvoir redecoller sur cette piste délicate par ses dimensions et son encombrement d'épaves.

Une photo de reconnaissance vous sera fournie d'ici peu afin que vous puissiez affecter les cibles aux différents groupes d'appareils. Les navires sont la cible principale étant donné qu'ils soumettent la piste de Kanev a des tirs de salve qui la rendent impraticable.

Bon vol.

Rapports des pilotes

AV_Bolger

Dispo: Barjot (4 JU-88 )

Position: Barjot 2 (leader Magik)

Statut de fin de mission: KIA (crash suite à une panne de moteur)

Récit: Navigation bien menée par Magik. J'ai un peu de mal à m'aligner sur le port pour le premier passage de bombardement. Ensuite, plusieurs passages (au moins 5) pour toucher finalement une seule DCA. Tout le reste est tombé à côté. Lors d'un passage, ma profondeur est touchée (ça ne descend plus) et mon zinc fume noir. Je prends le chemin du retour derrière GNou, sur le cap donné au Gonio par notre base. Mais je tombe en panne de moteurs à 700 m du sol, trop tard pour éjecter mon équipage. Je tente un atterrissage au milieu de la campagne, mais qui se passe mal et se termine en crash, avec tout mon petit monde. Désolé, les gars, vous aurez une belle médaille noire à titre posthume.

Revendications:

  • une DCA sur le port de Kanev.

AV_Vicking

Dispo: Falcke (3 BF-109 )

Position: Falcke 2 (leader Bed)

Statut de fin de mission: Ejecté en territoire ami

Récit: Nav sans problème jusqu'à 20 bornes de la cible Je suis le premier agressé lachement par 3 popovs qui m'attaquent par le dos, les fourbes! Touché sévèrement, je prends un RTB jusqu'a nos lignes, le moteur cale juste à la frontière et je saute à 400 m, sauvé .

Revendications: Tous des lâches ces bolchéviques …

AV_Yankee

Dispo: Barjot ( 4 Ju 88 )

Position: Barjot 4 Leadé par Magik, ailiers Bolger 2, Gnou 3

Statut de Fin de Mission: Ejecté en territoire Ami ( je l'espère vivement !!)

Récit:Bonne nav par Magik, bonne formation lors des engagements, les paires sont bien serrées, je suis Barjot 3 sur l'objectif, mais engagé par des chasseurs et impacté par la DCA je constate rapido que mon moteur droit brûle…Pas d'autre solution que de faire sauter l'équipage, bonne décision, car juste à l'ejection l'aile droite nous a honteusement quittés…

Revendications: Peut-être un poste de DCA dans le port, mais j'en doute encore.

AV_Partizan

Dispo: Lépreux (4 HE-111 )

Position: Lépreux 1 (Shane, Warpig, Bigbang)

Statut de fin de mission: Ejecté en Roméo 4

Récit: Navigation à la suite de Magik jusqu'au point de split du dispo en compagnie des Engels. Attente en cercle droit en uniform 3 à 2600 m. Nous entamons notre passage de bombardement palier à 2000m en arrière des Engels partis prêter secours aux Barjots. Bien alignés nous faisons une première passe (bombes à un poil de gnou du bateau à l'ouest) puis confusion radio, une partie du dispo part en bravo. Je m'en rends compte après avoir été engagé. Mon moteur droit fumant et avion mou aux commandes je repasse verticale kanev mais décide de ne pas me poser car trop endommagé. Seul bigbang répond à la radio. Apparemment Shane n'est plus là. Je passe en bravo et demande via le whisper si des appareils veulent rtb. J'entends un négatif. J'annonce mon rtb. Au bout de qq kms seul, je suis engagé et descendu en territoire ennemi, colline en Roméo 4 pn 8.

Revendications:

  • un ou 2 appareils endommagés par mes mitrailleurs. Quelques milliers de litres d'eau à bord du navire au quai ouest.

AV_Warpig

Dispo: Lépreux (4 He-111)

Position: Lépreux 3 (Partizan, Shane, ma pomme, Bigbang)

Statut de fin de mission: RTB

Récit: N°3 de Partizan, je délaisse mon fougueux 109 pour prendre les commandes d'un gros He-111 rempli ras-la-gueule de vivres, de munitions et de revues porno à l'attention de nos valeureux résistants de la poche de Kanev. La nav' se déroule parfaitement et, arrivés sur le point d'attente, on comprend que les choses ne se passent pas très bien pour le premier groupe de Ju-88. Riri envoie des 109 en renforts, mais de toute évidence, ça bastonne dur…

Bon, de toute manière, on ne peut pas se permettre d'attendre que le ciel soit vidé de ses ennemis… On entame notre bombardement en pallier à 2000 mètres. Objectif : les navires. Ma première passe est trop prématurée, et à défaut de navire, je fais un massacre chez les dockers. La seconde passe n'est loupée que de peu… Mais loupée. A ce que je comprends sur le moment, seul Bigbang a réussi à envoyer un navire par le fond.

Je me retrouve à la tête des He-111, puisque Partizan, durement touché, part en RTB. Oh, pas un gros dispositif à leader, Partizan parti et Shane ayant hérité d'un obus de 88 entre les omoplates, il ne reste que Bigbang et moi. On hésite à tenter de se poser : il reste des hostiles et les navires continuent de larguer des salves de roquettes sur l'île. Je tente une approche sud-nord, mais je prends tellement de plombs de dca que j'avorte et remets les gaz. On est prêts à abandonner quand on décide de tenter une ultime solution : se poser par le nord de l'île, où la flak est moins dense. Bigbang pose hélas trop long et son Heinkel n'est pas amphibie. Finalement, je parviens à poser le mien (bien stressante, cette brume, aaarrggh). Je balance vite fait les cartons et embarque blessés, infirmières sexy et quelques copains qui ont terminé sur l'île mais qui sont privés d'avions. Je redécolle (putain de brume, aaaarrggh !) et file avec les 109 survivants. Après l'ultime frayeur de l'attaque de la base de Belaia par des bandits (bien traités par la flak locale), tout le monde se poser. Vite ! Quelque chose de fort !!!

Revendications:

  • Nombreux dockers et containers sur le port de Kanev
  • Une famille entière de truites sauvages
  • Livraison effectuée sur l'île de Kanev

AV_Bigbang

Dispo: Lépreux (4 HE-111 )

Position: Lépreux 4 (Partizan, Shane, Warpig, Bigbang)

Statut de fin de mission: Avion coulé en fin de piste- équipage éjecté et mouillé.

Récit: Navigation à la suite de Magik jusqu'au point de split du dispo en compagnie des Engels. Attente en cercle droit en uniform 3 à 2600 m. Nous entamons notre passage de bombardement palier à 2000m en arrière des Engels partis prêter secours aux Barjots. Bien alignés nous faisons une première passe. Je coule un bâteau (apparamment le plus gros). Je fais un 180° pour contourner Kanev par le sud dans le but de refaire une passe. je repasse verticale kanev, aligne le quai gauche , 280 chrono et 2010m largue à 41° et égratigne la peinture du rafiot.(difficile de distinguer le bâteau du quai avec la brume. Virage droit puis cap nord pour étape de base pour atterrissage sur l'ile. Passe avortée : trop haut. Retentative : trop vite. Reretentative : roues posées tardivement par hésitation ne voyant pas franchement le sol, l'avion dépasse la piste et s'enfonce dans la rivière. Ejection de tout le personnel naviguant. On rentre à la base mouillés. Warpig nous prend à son bord ainsi que notre infirmière chérie (Irma pour les intimes) et nous ramène au bercail.

Revendications:

  • un Bateau coulé et un endommagé.Perte d'un appareil (je le rembourserai à tempérament)

AV_2Pattes

Dispo: Falke (3 Bf-109, leader Bed)

Position: Falke 3

Statut de fin de mission: KIA

Récit: Décollage sans encombre, nav en zig-sag à 2500m en restant au contact des Ju-88. A 20 km de l'objectif, Vicking (Falke 2) est engagé. Je vois les deux bandit sur ma gauche et les engage: deux Hurri. Je tire comme une patate et rate 2 passe, évitant même une collision de justesse. J'arrive enfin à attirer leur attention et place quelques obus dans le fuselage d'un Hurri avant d'être encadré par les traçantes du second. Je break, mais le hurri s'accroche. Trop crispé sur les commandes je déclenche et redresse doucement en checkant mes 6h. La brume me cache partiellement le sol. “Putain je suis beaucoup trop b…” seront mes dernières pensées.

P.tain ! Dur-dur la reprise …

Revendications:

  • néant

AV_Easy

Dispo: Engel (4 Bf-109, leader Riri)

Position: Engel 4

Statut de fin de mission: RTB

Récit: Un peu de mal à rester en formation, normal, je venais tout juste de rentrer d'une longue permission… Riri nous guide sur une escorte des He-111 tip top avec un beau lever de soleil. Proche de la zone on apprend par radio que le second dispo s'est fait méchamment accrocher et que seul Falke leader (Bed) en est sortit indemne. Riri décide de me détacher pour rejoindre et couvrir Bed. Petit moment de solitude alors que mon dispo s'éloigne et que je me dirige vers Kanev. Sur zone c'est un peu le bronx et j'ai du mal à rejoindre Bed. Je croise un biplan que j'overshoot comme un bleu à 2 ou 3 reprises…il sera descendu par Bed de manière assez… physique. Je suis donc seul chasseur sur zone lorsque les JU se font accrocher par des Hurri. J'ai du mal à intervenir assez vite pour éviter de la casse, mais j'arrive finalement à aligner deux hurri et à les scier en deux, non sans dommages du côté des Ju :( Finalement le dispo Engel arrive sur zone et nous sommes de nouveaux 4 chasseurs à assurer la couverture, jusqu'au RTB final.

Chaud-chaud la reprise …

Revendications:

  • 2 Hurricanes

AV_Shane

Dispo: Lepreux (4 HE111 H6)

Position: 'Lepreux 2'

Statut de fin de mission: KIA (Tué au commandes de mon appareil, mon mitrailleur dorsal egalement, mon appareil a continué a voler pendant 10mn avant de s'ecraser en territoire ennemi, triste fin !!!)

Récit: Décollage lourdement chargés, une belle aurore pour ce que je ne sais pas encore etre le dernier lever de soleil de mon pilote. Apres quelques minutes effectivement le soleil se leve pendant que la brume tombe rapidement entre les collines. La formation est relativement bonne, meme si je loupe mon virage quand on arrive a Mironovka, et que je me me retrouve en 4eme position au lieu d'etre 2eme. les Ju88 partent sur kanev pendant que nous cerclons en attente au sud que la dca soit nettoyée. Après quelques minutes ou on apprend peu a peu que les 109 et les Ju88 se font dessouder, on attaque. alignement sur le port, on entre les parametres de bombardement. j'indique prendre le navire du quai de droite et hop, je largue mes crottes. mon mitrailleur ventral m'annonce avec un cri de desespoir que le navire que je visais se prend de gros pruneaux et coule qq secondes avant que mes bombes tombent au meme endroit. et mince, mes bombes sont gachées. on poursuit sur le meem cap et s'apprete a faire demi tour pour refaire une passe quand, boum, boum, la vie s'enfuit de mon pilote en une fracton de seconde, sans que je n'ai rien vu venir. le mitrailleur dorsal est tué egalement. et mon appareil desemparé poursuit sa route. a bord pesonne n'est capable de reprendre les commandes et n'a meme le reflexe de sauter en parachute, ce sera 10 minutes d'horreur absolue pour l'equipage qui va rester dans ce cercueil volant. qui finira tout de meme par s'ecraser profondement en territoire ennemi.

Revendications:

  • des bombes tombent sur l'epave du gros navire qui est en train de couler

AV_Peetch

Dispo: Engel (4 BF 109)

Position: 'Engel 3'

Statut de fin de mission: RTB

Récit: deco et escorte sans histoire, ça bastonne chez les Falke, Easy en N°4 va rejoindre Bed, Riri Pilax et moi restons sur les 111, quand Bed se fait dessouder on décide de partir vers Kanev, des contacts hostile sont repérés, Riri part à droite et Pilax à gauche sur un autre contact, je reste sur Pilax en couverture qui abat 3 bandits, RTB sans hitoire avec un bon paquets de rebonds sur la piste, avec 18 ennemis et 10 avions perdu sur 15 je trouve encore le moyen, deux dimanches de suite, de revenir full munitions…

Revendications:

  • rien, mais je vous préviens que si je reviens encore full munitions, je me fait une dca de notre base au minimum

AV_Pilax

Dispo: Engel (4 BF 109)

Position: 'Engel 2'

Statut de fin de mission: RTB

Récit: Ailier de Riri, je suis mon leader dans un vol sans histoire. Nous ne pouvons nous éloigner de nos gros culs même si l'envie d'aider le groupe Falke nous tenaille. Après une petite discussion avec nos protégés, Riri donne l'ordre de nous jeter dans la bataille. J'ai beaucoup sué sur le premier Hurricane qui ne voulait pas mourir. J'avais l'impression d'être rouillé. Puis tout est rentré dans l'ordre et j'ai pu descendre tranquillement deux autres Soviets décontracté que j'étais par la protection sans faille de Peetch. Le retour sur base est un peu mouvementé. La présence de l'ennemi ne m'enchantait guère dans la mesure ou mes bandes de munitions étaient aussi peu nombreuses que les litres de carburant dans mon réservoir. Heureusement la DCA descend l'imprudent et nous nous posons sans encombre.

Revendications:

  • 2 Hurris et 1 Yak

AV_Magik

Dispo: Barjot (4 JU-88 )

Position: Barjot Leader (avec Bolger, Gnou et Yankee)

Statut de fin de mission: Ejecté sain et sauf dans la poche de Kanev

Récit: On décolle et on regroupe en virage gauche en montant à 1500m avant de prendre le cap 090 depuis Belaia en montant à 2000m. Les Lépreux annoncent un peu de retard sur nous. On attend d'être à bonne distance du front à l'intérieur du territoire ennemi et on entame un petit crochet 045-135. On reprend la nav au 090, j'annonce 20km jusqu'à la cible lorsque dans nos 10h, la chasse se fait engager. On met plein gaz léger piqué pour lâcher nos oeufs sur Kanev.

Je splitte le dispo en paires : une sur l'eau, une sur la terre, avec l'axe du rivage comme axe d'attaque. Mais la configuration de l'objectif n'est pas comme je le pensais. Pas de bateau au milieu du fleuve, pas de DCA dans la ville. Tout semble concentré sur le port. Je n'ai pas la réactivité suffisante pour changer de plan avant les premières passes : première erreur. Nous avons le temps de faire deux passes sur les bateaux avec Bolger avant que je décide de regrouper tout le dispo au sud de Kanev pour faire des passes sur le port au cap 360.

Je m'aperçois bien vite que Bolger est loin de moi et que Gnou a mal compris et attaque le port sur un cap 180. Le dispo est éclaté, je me retrouve isolé et vite, je suis pris en chasse par 2 Hurricanes. Je cercle à la verticale de notre poche mais pas de DCA pour me protéger. Le premier m'amoche très sérieusement mais l'avion vole encore très bien. Mes mitrailleurs réussissent à mettre le Hurri en flamme. Le deuxième continue de nous harceler et met mon moteur droit en flamme. Mes mitrailleurs réussissent à le faire fumer blanc.

Je coupe l'admission, je stoppe les moteurs, je regarde le vent et j'ordonne l'éjection au dessus de notre poche. Nous atterrirons sans encombres.

Revendications:

  • une DCA sur le port de Kavev
  • Un hurricane abattu par les mitrailleurs
  • Un hurricane touché blanc par les mitrailleurs

AV_Gnou

Dispo: Barjot (4 JU-88 )

Position: 'Barjot 3' (Leader Magik)

Statut de fin de mission: Rétamé sur atterrissage de fortune, mais en territoire ami !

Récit: Le décollage passe au poil malgrè les craintes, regroupement pas si mal, nav. facile… Que du bonheur!
Notre escorte de 3 se retrouve subitement à 2, des suites d'une fourberie durant le trajet.

Arrivée sur site, on splitte. Je survol Kanev avec Yankee, pas de petit copain au sol. Récupérant notre 1ère paire au Nord de la ville en attaque sur les navires, je remonte la rive de même, m'alignant sur la DCA. Plus de visu au sortir de l'attaque, les hurri nous choppent vertical Kanev en bout de ressource.
On perd du poids, mais notre chasse répond bien vite à l'appel. Quelques gouttes de kéro dans notre sillage, on retourne au charbon tant bien que mal. Les DCA semblent calmes, ce sera pour les barbarques cette fois !
On se refait accrocher par les bandits, au Nord de la ville. La chasse nous décrotte à nouveau, mais Yankee s'annonce déjà bien amoché quand un coup de 88 achève sa brave monture… éjection salutaire.

Après un long acharnement vain à la SC50 sur un navire du dock Nord,
je prend un RTB, affublé d'un véritable voile de mariée désormais…
Au dessus de Roméo 4, je braque plein Sud. Un peu optimiste sur la gauge, le gnou ?!
visant une trouée à peu près plate au-delà de la rivière, je me crash après de bien vilaine tentative.
Plusieurs touchés de roues, mais la légère pente me surprendra à chaque fois…
Ironie du sort, seule la cellule restera entière, mais sans aucun survivant dedans.

Revendications:

  • 3 DCA sur le port de Kavev
  • Moult frayeures aux dockers du ponton Nord
  • 2 bandits (Hurri probablement) marqués noir par les mitrailleurs

Compte rendu officiel

  • 2pattes : KIA
  • Bed : 1 appareil ennemi détruit, Ejecté en territoire ami
  • Bigbang : Participe au bombardement, Posé en territoire ami tres endommagé
  • Bolger : Participe au bombardement, KIA
  • Easy : 2 appareils ennemis détruits, RTB
  • Gnou : Participe au bombardement, KIA
  • Magik : 1 appareil ennemi détruit, Participe au bombardement, ejecté en territoire ami.
  • Partizan : Participe au bombardement, Ejecté en territoire ennemi (prisonnier ? a determiner)
  • Peetch : RTB
  • Pilax : 3 appareils ennemis détruits, RTB
  • Riri : 3 appareils ennemis détruits, RTB
  • Shane : Participe au bombardement, KIA
  • Vicking : Ejecté en territoire ami.
  • Warpig : Participe au bombardement, RTB
  • Yankee : Participe au bombardement, ejecté en territoire ami.

Bilan

Le bilan de cette mission est catastrophique, sur 15 appareils partis en mission, 5 seulement sont rentrés. 4 morts, peut etre 2 prisonniers (on attend confirmation a propos de Partizan et de Yankee) Heureusement qu'un He111 a quand meme pu se poser dans l'île, sinon, le résultat de l'attaque aurait été nul, avec que des pertes et aucune vie sauvée. Mais echanger les vies de 3 équipages complets et de 2 pilotes de chasseurs contre quelques blessés, c'est vraiment plus pour soutenir le moral de la troupe que pour le résultat en lui même. 10 appareils perdus, c'est inconcevable, 2/3 de pertes. a ce rythme là, l'escadrille n'existera plus d'ici 2 ou 3 missions.

Promotions et médailles

Pilax


Est promu au grade de Leutnant et recoit la croix de chevalier pour ses 17,5 victoires contre l'ennemi. Pilax est le premier de nos pilotes a gagner cette précieuse médaille et a passer Leutnant en même temps. Le Leutnant Pilax est donc le meilleur de nos AS actuel et a mérité son prestigueux palmarès en seulement 8 missions, ce qui donne une moyenne de 2,18 victoires par missions. Bravo a lui !!!

Warpig


est promu au grade de Leutnant et recoit une citation a l'ordre du jour pour avoir été le seul pilote a réussir un magnifique atterrissage en plein champ dans la poche de kanev et a avoir réussi a en redécoller ramenant a Belaia-Tserkovii, son camarade Bigbang et plusieurs blessés. Le Leutnant Warpig, a même réussi a ramener en fraude Irma ce qui est contraire au règlement, les infirmières étant réservées aux blessés graves. Warpig a prétexté un violente crampe a soulager d'urgence pour la faire monter dans son He111 surchargé. Une enquête est en cours au sujet de ces douleurs chroniques, car Warpig, Journaliste dans le civil est connu comme étant un Chroniqueur. Warpig est un de nos vétérans avec 10 missions a son actif et un de nos AS avec 12 victoires aériennes et 2 bombardements réussis a son palmarès.

BigBang


L'Oberfeldwebel BigBang recoit la croix allemande en OR pour ses 10 missions de bombardement effectuées avec succès. La mort, Bigbang l'a vu de près aujourd'hui, et c'est de la carcasse de son He111 qu'il a été extrait par les troupes de la poche de Kanev. Venus les sauver, c'est lui qui a dû l'être !!! Son appareil a rapidement coulé et le mitrailleur ventral a trouvé une mort atroce quand coincé dans sa tourelle a moitié ecrasée, il n'a pas pu sortir de l'appareil qui coulait a pic.

Easy

Est promu au grade d'Unteroffizer et recoit la croix de fer de 2eme classe pour ses 2 victoires et son bombardement réussi.

Magik


Est promu au grade d'Hauptgefreiter et recoit la croix de fer de 2ème classe pour sa victoire aerienne et son bombardement réussi.

Riri


Est promu au grade d'Hauptgefreiter et recoit la croix de fer de 2ème classe pour ses 3 victoires. Un très beau début pour ce jeune pilote qui a abattu 3 appareils lors de sa 1ère mission.

Partizan

Est promu au grade de Leutnant et est notre vétéran actuel avec 12 missions a son actif. On est actuellement sans nouvelles de Partizan, il semblerait qu'il ai été apercu s'ejectant au dessus des lignes ennemies. Nous esperons vivement qu'il soit de retour parmi nous………….. Tard dans la nuit du lendemain, une patrouille située a l'est de Korsun le long du front a vu arriver trois gars de la Luftwaffe complètement depenaillés, le visage pleins de griffures, maculés de boue, trempés jusqu'aux os. Après relevé des matricules ont a su qu'il s'agissait de Partizan, de son bombardier et de l'un de ses mitrailleurs. Les autres membres d'equipage ont étés blessés a l'atterrissage de leur parachute et n'ont pu s'échapper. Partizan nous a raconté sa folle equipée: Son appareil endommagé, il est parti en RTB vers l'ouest, et après seulement quelques kilomètres, il s'est fait engager par des chasseurs ennemis qui tels des fauves voyant un animal blessé, s'acharnant contre lui, se sont jetés sur cette proie facile. Partizan n'a eût que le temps de faire evacuer l'equipage avant de sauter lui meme. hélas, deux des membres d'équipage se sont blessés en arrivant au sol et n'ont pas étés capables de s'échapper. Partizan, ne voulait pas les abandonner et a été capturé par l'ennemi avec eux. Des patrouilles ennemies s'etant immédiatement ramenées, guidées par les corolles des parachutes. Aidé par les 2 membres rescapés, Partizan a pu s'echapper quelques heures après, lors de son interrogatoire par un commissaire politique passablement emeché. Celui ci s'étant absenté pendant quelques instants pour se ravitailler en Vodka (Interroger un prisonnier ca assèche la gorge !!!), ses camarades ont pu se faufiler dans la cabane et le détacher. Planqués dans les ronces proches, Partizan et les 2 membres d'équipage se sont enfuis a la faveur de la nuit et ont pu traverser les nombreuses rivières qui parsement les environs. C'est après une marche harassante et plusieurs bains forcés dans une eau glaciale meme en cette saison qu'ils sont arrivés épuisés dans ce secteur du front. Ils ont failli être descendus par la patrouille allemande, car leurs uniformes étaient méconnaissables. Heureusement, tout s'est bien terminé et Warpig, bon prince a depêché Irma pour les réconforter. A défaut de chopper une infection due a leurs nombreuses plaies salies par les passages dans la boue, ils s'en tireront avec une chaude pisse !!! Partizan recoit une médaille pour blessures durant son évasion.

Bed

La série noire continue avec une nouvelle victime des déjà tristement célèbres victimes de l'arme ultime russe, pire que tout ce qu'on a pu voir depuis le katioucha. Le terrible, l'affreux, l'indescriptible U2. aussi surnommé, 'brique volante' par nos pilotes. Bed en a heureusement réchappé. Qui sera le prochain ?

Peetch

Ce jeune Hauptgefreiter est hanté par un doux rêve: rentrer de mission en ayant tiré son coup, pardon en ayant tiré un coup, enfin bref, en donnant du boulot a ses mécanos chargés de compléter ses munitions quoi. Car a part gâcher le précieux carburant qui nous parviens au compte goutte de Ploesti, il ne parvient pas a grand chose. Nous croyons en toi Peetch, un jour tu le fera !!! On dit au mess que Peetch a été entendu par ses collègues, murmurant “Je m'appelle Pilax, Je m'appelle Pilax” comme une litanie pendant son sommeil !!!

Vicking

Pas de changements pour l'Unteroffizer Vicking.

Yankee

Pas de changements pour l'Hauptgefreiter Yankee.

Gnou


C'est en tentant désesperement de détruire les dcas de Kanev que L'Unterfeldwebel Gnou a été durement touché. Son appareil fortement endommagé s'est abattu dans d'etranges circonstances peu après. Ainsi partent les héros. Par son abnégation, Gnou a probablement permis le sauvetage de certains des blessés qui ont étés ramenés de Kanev.

2pattes

Le Feldwebel 2pattes nous as quitté aujourd'hui, son appareil a été vu percutant le sol a grande vitesse, il semblerait qu'il ai été surpris par la brume matinale. 2pattes était l'un de nos AS avec 12,5 victoires a son palmarès en 6 missions et donc une moyenne de 2,08 victoires/mission.

Bolger


L'Obergefreiter Bolger a trouvé la mort au cours de la mission dévolue aux Ju88 aujourd'hui. Son appareil fortement endommagé et volant déja a très basse altitude ne lui a pas permis de s'ejecter a temps.

Shane


Hélas c'est un de nos vétérans qui est mort aujourd'hui, ce pilote toujours en train de sortir des blagues vaseuses qui ne faisaient rire que lui apportera enfin le calme dans la chambrée, Son chat a été envoyé a la marmite car ses camarades ne supportaient plus de l'entendre miauler a fendre l'âme depuis que l'Oberfeldwebel Shane a disparu tragiquement aux commandes de son He111. L'appareil a été vu pour la dernière fois juste après sa passe de bombardement sur les navires de Kanev. Il a poursuivi tout droit en palier, un moteur fumant légèrement. s'enfoncant profondement en territoire ennemi. la radio ne répondait plus, ses camarades ont dit avoir vu une attaque eclair de chasseurs russes. mais c'est tout ce qu'on sait. L'Oberfeldwebel Shane avait 10 missions a son actif 1 victoire aérienne et 8 bombardements a son palmarès.

Statistiques

4 morts parmi nos pilotes. 10 avions perdus. 2 avions irreparables 9 chasseurs ennemis détruits 1 appareil de reconnaissance ennemi détruit Heureusement que vos copains servants de la FLAK de la base de Belaia se sont plus distingués. Ils ont a eux seul abattus 5 chasseurs ennemis qui etaient venus inspecter notre base et vous tendre un piège a votre retour de mission.

Depuis le début de la campagne les statistiques de l'escadrille sont de: 46 morts parmi nos pilotes 135 victoires aériennes 105 missions de bombardiers effectuées ce qui donne un ratio de 2,93 appareil abattu/pilote perdu.

Aujourd'hui nous fetons nos tous premiers Lieutenants (Pilax, Warpig et Partizan) Preuve que malgré tout l'experience s'acquiert, mais a quel prix. Nous fetons aussi notre premier pilote a recevoir la croix de chevalier pour ses 17,5 victoires. (Pilax)

Conclusion

Le front a été rompu dans la région de Kanev et l'offensive progresse relativement bien mais a cause de l'echec de cette mission, les troupes de la poche de Kanev manquerons des evacuations qui étaient necéssaires, et un grand nombre de blessés ne pourrons être secourus a temps. L'escadrille a été jugée sévèrement par l'état major, et des sanctions sont a l'étude. Le commandant est en ce moment même en réunion téléphonique avec l'état major a ce sujet. Il essaye d'interceder en votre faveur.

Plus de nouvelles dans le courant de la journée.

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/kesselschlacht_von_nezhin/mission13.txt · Dernière modification: 2008/07/17 16:48 (édition externe)
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0