Mission 6 : Patrouilles de Noël

La deuxième formation japonaise, venant de l’est, a été interceptée par six Tomahawk des Hell’s Angels. Quatre bombardiers nippons furent revendiqués. Le spectacle fut inoubliable. Des milliers de civils étaient sortis des tranchées et regardaient ébahis la danse macabre des avions au-dessus de leurs têtes. Rangoon s’approchait à grands pas des Sally. L’alarme retentit dans toute la ville, obligeant le Général McLeod à abréger sa conférence, même si celui-ci continua pendant quelques minutes à parler après l’alerte, devant un parterre d’officiers terrifiés.
Les bombes japonaises furent larguées. Sur Rangoon, dont les rues débordaient de monde. Un chaos de désolation s’empara de la ville, en proie aux explosions et aux incendies vigoureux, l’essentiel des habitations étant en bois. Plus d’un millier de civils trouvèrent la mort dans ce bombardement. Des femmes courant leur bébé dans les bras, des adolescents cherchant leurs parents dans les décombres, des centaines de cadavres jonchant les rues…

La base de Mingaladon en prit aussi un coup. Des grappes de bombes ravagèrent les hangars, la piste, des bâtiments. Les Japonais strafèrent les quelques avions présents sur l’aérodrome. Dix-sept hommes perdirent la vie durant l’attaque.

Le jour de Noël, un mercredi, le personnel de l’AVG remit les Tomahawk en ordre, réalimentant les mitrailleuses en munitions, bouchant des trous sur les carlingues, nettoyant les filtres à air, refaisant les pleins de carburant. Comme les balles de 7,92mm se faisaient rares, au point de priver des chasseurs des mitrailleuses d’aile, un camion partit de Toungoo « en urgence », avec 70000 projectiles à son bord. Pour la veillée du 24 décembre, les hommes eurent droit à du pain froid, et de la bière chaude.

Le lendemain, les P-40 furent amenés sur la piste à 11h30.

Au programme de la journée, des patrouilles ! Les Japonais vont sans doute revenir au-dessus de Rangoon. Aucun doute qu’ils entreront dans notre secteur par un arc de cercle allant du nord vers l’est. Nous allons placer deux à trois dispositifs dans la zone, à quelques dizaines de miles de Rangoon, pour avoir une chance de les intercepter à temps. Souvent, les bombardiers nippons semblent avoir un point tournant au-dessus de Mingaladon.

Disponibilités : 16 P-40 C

mis6.jpg

Rapport des pilotes

AV_Nyv

Dispo et position: Baker 2 (2pattes,Nyv,Loul,Shane)

Statut fin de mission: RTB endommagé (commande pas d'hélice, cables d'ailerons)

Revendications: des trous dans un KI 21 et des petits trous dans un KI 43.

Récit: Encore un déco sur alerte, les pertes des japs ne semblent pas avoir entammé leur détermination..

2pattes nous emmène sur notre “station d'écoute”, arrivés sur place aux alentours de 15 000 pieds, on répère immédiatement 2 gigantesques formations de bombardiers faisant cap sur Rangoon. La première au nord est de notre position compte une douzaine de lourds, celle du nord ouest une vingtaine escortée d'au moins 12 chasseurs!! Ils ont du faire des mutations au sein de l'intelligence service pour qu'ils tombent juste coup sur coup maintenant..

On continu la grimpette jusqu'à 22 000 pieds, le leader désigne la formation de 12 comme notre cible principale, on laisse la plus grosse aux autres AVG. Mais l'escorte ne tarde pas à nous rejoindre, 3 est engagé! Curieusement la chasse ennemie ne semble pas en avoir qu'après la 2nd paire, le lead nous amène sur trajectoire d'interception avec les lourds en combat spread au cas où. Ca chahute drôlement dans la formation de Sally à croire que tous les Hell's Angels sont ici;

mais?! quid du groupe à l'ouest ??!!

On choisit nos cibles et on démarre l'attaque. 1ère passe, une seconde, ca mouche, ca fume, ca fuit de partout mais ca veut pas tomber… hmm un truc dans le rétro, bon sang ! Engagé par un KI-43 mais 2pattes m'en débarrasse sans difficulté en le faisant flamber dans sa ressource 2 secondes plus tard. 2 autres bandits aux trousses, ils font feu, ca touche, grr mes cables de commandes d'ailerons, il faut rompre le combat, j'entraine donc les 2 zigottos droit vers le sol. Merte, ils ont eu aussi l'hélice,il faut réduire pour pas casser!?

Les 2 Ki ne me lâcheront pas jusqu'à la base malgré un sacré détour au dessus de Rangoon. Impossible de se poser dans ces conditions et il déjà y a du monde endommagé dans la boucle. Le lead des Ki replonge sur moi, ca s'annonce mal, ouch c'est pas passé loin; c'est le moment je tente ma chance! Je l'aligne ,”prends ton temps”… et lui envoie une petite rafale à 600 mètres histoire de lui faire comprendre que je peut encore mordre, touché mais insuffisant; je poursuit encore 30 secondes en tournoyant quand les 2 japs décident tout à coup de rompre le combat et de remettre le cap sur leurs amis rester là haut. aller cette fois on rentre, prise de cap retour et j'entame une finale longue de près de 20 kilomètres.. Une petite partie de saute mouton avec une carcasse au seuil de piste et hop posé.

Je fonce au parking, Pilax est déjà sur les lieux, il me faut une bière!

AV_Vicking

Dispo et position: Duck 2 (bigbang,Vic,Gnou,Ralf)

Statut fin de mission: Éjecté verticale base.

Revendications: un bon bol d'air.

Récit: Nous grimpons comme des malades suite aux infos d'un autre dispo.

Arrivé à niveau et en vue des bombardiers, nous nous plaçons en formation d'attaque.

Bon ici, je tiens à exprimer mon mécontentement:

Quel est l'enfant de *ù$#@ qui a attaché au cul de mon avion cette pancarte “follow me” sans se douter que les Japs savent lire l'anglais. Très marrant comme blague, ils y ont cru.

Paske à peine arrivé, j'en ai trois qui se sont collés à mes fesses, m'ont suivi jusqu'au pâquerettes, flingué ma profondeur et canardés jusqu'a ce que je m'éjecte vertical base.

C'est moyen comme blague, bande de nazes.

Bon d'accord, pendant que j'occupais trois chasseurs tout en bas, certains ont pu se goinfrer de bombers, mais pensez à en laisser un ch'tit bout aux copains.

AV_Warpig

Dispo et position: Poulette 3 (Partizan, Magik, Warpig, Iceman)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • 1 Oscar enflammé au nord de Rangoon
  • 1 Oscar enflammé au nord de Rangoon (dans la foulée, c'était l'ailier du premier)
  • 1 Sally enflammé au nord de Moulmein (partagé avec 2Pattes, qui l'a bien épluché aussi)

Récit: Bon, décidément, on sera toujours trop bas avec ces put### de Japs de m####. Comme lors de la mission précédent, il faut se faire un torticolis pour voir le dispo ennemi arriver en AV-16… Et quel dispo ! Une fois encore, il y a des points noirs partout dans le ciel. Il paraît qu'il y a deux dispos ? Ah bon ? Bah, de toute façon, les défenses birmanes sont dépassées, on va déjà tenter de traiter ce que l'on voit. Je suis donc Partizan, avec qui nous grimpons, accrochés à nos hélices, tentant de prendre un ptit millier de pieds d'avantage sur les Sally.

Oh, pas longtemps, en ce qui me concerne… Un coup d'oeil au rétro… Hum, normalement, Ice, mon ailier, ne doit pas être dans mes six… Je commence à m'inquiéter quand les traçantes blanches fusent… OH MEEEERDE ! Je pousse sur le manche, mets les gaz à fond et entraîne trois de ces fils de eeuuuh, ces malotrus, dans mon sillage. 400 mph au badin, plein ouest, la cellule tremble de partout. Le soft deck est passé depuis longtemps et Ice n'a pas réussi à retrouver ma trace. Je me retrouve donc seul. Tant pis : je tente une demi boucle pour faire le point : ouf ! Ces gros enc… euuuuh, ces marauds m'ont lâché. Je reprends ma grimpette. Durant tout ce temps, les bombers ont eu le temps d'attaquer leur cible et voilà leur retour qui s'amorce… J'ignore de nombreuses cible potentielles à le demande de Partizan, qui préfère voir certaines de ses ouailles économiser des munitions en prévision du rtb. Sauf que…

Sauf que devant moi, je vois rapidement trois Oscar aux prises avec un P-40. Bed, si j'en crois la bouillie sonore qui est servie par la radio. Je lui viens en aide, même si, techniquement, il était en situation favorable. Il pourchasse un Ki-43 que je lui laisse bien volontiers, d'autant que les deux autres sont dans les parages. Je me dirige vers eux. Ils ont l'air d'avoir une idée fixe en tête, bien devant eux. Je m'aligne sur l'ailier… 500 m… 400 m… 300 m… 200 m ! J'ouvre le feu et cette saleté d'Oscar s'enflamme de suite ! Son leader breake, je pars en ressource et l'aligne de la même façon quelques secondes plus tard… Rhaaaa ! Bonheur ! C'est quand même moins solide que les Sally !

Après avoir obtenu de mon leader de désormais “pouvoir me faire plaisir avec mes munitions”, je participe à la chasse au “Jap en rtb”, plein nord. Ce faisant, je croise la route de 2Pattes (mon leader et mon ailier, perdus depuis mon piqué frénétique, sont loin derrière moi, je crois). Tiens ? Encore toi ? Comme lors de la mission précédente, on enchaîne les passes sur une paire de Sally en fuite. Je finis par en enflammer un après de nombreuses passes “safe” de nos deux appareils (on va partager, enfin quoi, tout de même). Nous décidons de stopper la poursuite dès lors que seules nos mitrailleuses de nez tirent encore. C'est donc l'heure du rtb. Très vite, on se met, avec 2Pattes, en croisière tranquille… Et de nouveau des traçantes blanches… Re- MEEEEERRRDEEEEUUUU ! Bis repetita : je pique, je pousse les gaz, ma cellule tremble (oui, bon, je fuis, quoi !) et 2Pattes, finalement et après un engagement d'une patience rare, finit par couper l'aile de ce fichu Ki-43 qui voulait troubler notre voyage retour.

AV_Loul

Dispo et position: Baker 3 avec (2pattes, nyv et Shane)

Statut fin de mission: Ejecté vivant sur la base

Revendications: rien

Récit: Démmarrage en patrouille, sur les chapeux de roues quand 2 groupes hostiles sont annoncés fonçant sur le même objectif mais séparés d'au mois 15 km. AH qui choisir et c'est là que le rôkle de leader est important…Donc on fonce sur le premier groupe qnad mon ailier m'annonce “t'es engagé break !” Merci Shane sans qui je n'aurais pas vu ce chasseur. D'ailleurs je ne l'ai pas vu. Je poursui en piqué espérant le lacher avant de revenir sur le lieu des combats. Et c'est la que mon deuxième incident mécanique survient puisque mon écran reste bloqué en mode zoom viseur ! Aprés de multiples essais pour aligner des contacts sans succés, j'annonce un RTB, mais va donc repérer la piste et faire une approche correcte en mode zoom!. Je décide donc de m'éjecter sur la base préférant perdre un P40 mais sauver au moins ma peau.

AV_Magik

Dispo et position: Poulette 2 (leader Partizan)

Statut fin de mission: Atterrissage d'urgence sur la base

Revendications: un Sally endommagé

Récit: Arrivé au contact des bombardiers, je suis Partizan sur les premières passes avant de rapidement le perdre dans la mélée. J'ai bcp de mal à ajuster les bombardiers et les tentations des 6h est grande malgré le souvenir douloureux de la mission précédente. Je touche le n°2 du groupe de tête et il semble accuser le coup avec de violentes embardées mais je le perds de vue. Je craque 10s en ajustant un autre dans les 6h. Même cause même effet : pare brise plein d'huile. Je n'hésite pas comme la dernière fois, RTB direct avant que le moteur serre. Sur la base, la DCA canarde des bandits en maraude mais ils ne m'inquiètent pas. Je fais une approche un peu acrobatique, je mange énormément de piste à cause de ma vitesse et je finis par plaquer le bouzin en fin de piste. Il ne reste plus grand chose mais déjà plus que la mission précédente. Je ne saigne pas, c'est déjà ça…

AV_Shane

Dispo et position:Baker 4

Statut fin de mission: Ejecté a 20km au sud de Toungoo au dessus de la mer

Revendications:

  • 1 bimoteur

Récit: Je suis le groupe jusqu'au moment du combat, 2pattes et Nyv partent a l'attaque, mais moi j'ai perdu Loul de vue et j'attaque un bimoteur qui s'averera coriace. Je le plombe dur et il fume. je parviens a lui arracher un moteur et il perds bcp de carburant, je le suis et l'autre moteur s'arrete. l'appareil plane a faible vitesse et je l'abandonne a 500m du sol il a du tomber pas loin de mingaladon. je remonte et trouve une cible, je l'attaque mais a faible vitesse, je fais une cible facile et apres que je l'ai legerement touché, il me bloque derive ailerons et manette de gazs. mon appareil tourne en rond et je ne peux que m'ejecter la mort dans l'ame. je suis a ce moment a 20km au sud de Mingaladon.

AV_Bolger

Dispo et position: Cocotte 2, ailier du leader Bed

Statut fin de mission: RTB beurk

Revendications: aucune

Récit: Encore beaucoup de difficultés pour moi à voler correctement en formation. J'overshoote Bed quelques instants seulement avant qu'il voie la première vague de bombardiers. Je merde alors complètement, je ne vois rien dans l'affolement qui me gagne, et je perds tout le monde de vue. Tu parles d'un ailier… Je vais me prendre une sacrée enguelade au retour par Bed, si je reviens, et s'il revient lui aussi.
Je m'égare une fois de plus, en cherchant amis et ennemis, et je descends bien au-delà du sud-est de Rangoon avant de pouvoir déterminer précisément ma position. Je rentre alors sur la base de Mingaladon, et cercle un moment en couverture, les casiers de munition encore plein. Je me pose quand j'entends à la radio que l'espace aérien dans les environs est redevenu calme, et je foire l'atterrissage après un rebond mal maitrisé, en me vautrant à l'intersection des deux pistes de la base, au pire endroit possible.
De dépit, après deux missions complètement ratées, je me déconnecte de la partie, histoire de ne pas causer préjudice aux autres Autruches qui vont bientôt atterrir.

AV_Partizan

Dispo et position: Poulette Leader (Partizan, Magik, Warpig, Iceman)

Statut fin de mission: rtb

Revendications:

  • 1 sally avant Rangoon, + 2 endommagés.

Récit: Le groupe décolle très rapidement, à peine le temps d'arriver sur notre secteur de patrouille que 2 pattes annonce les bombers, et très haut. Si 2 pattes est parti avant nous alors les sally sont encore plus haut. On orbite et on grimpe plein gaz, ça monte bien, on commence à voir 3 groupes qui arrivent par le NE de Rangoon. On croise par le haut (c'est qu'on est vraiment monté vite !) le groupe de 2 pattes. Et là je compte 4, puis 5 psui 6 contacts à la queu leu-leu et je les entends annoncer qu'ils sont engagés ! Diable, l'escorte est déjà sur eux, au moins on à la paix. Avec Magik, on se place bien au-dessus du groupe de tête. Je fais fumer noir en 2 ou 3 passes le leader qui a largué ses bombes. Toutes son escadre semble ralentir est est doublé par le second groupe. Je prends aussitôt après ma ressource un appareil qui doit être le 2 ou 3 de ce groupe qui s'est placé en tête. Je mitraille à bout portant et je vois un gros morceau de l'empennage se décrocher… aïe ça va être pour ma gueule ce débris !!! Je pique rapidement pour l'éviter, je remonte et voit l'appareil tomber, la formation s'est au moins réduite. Je fais encore une passe mais je me retrouve à court de mun, et ne vois qu'un filet d'essence jaillir du sally… mais c'est pas possible d'avoir si peu de cartouches ! J'ai perdu Magik, mais warpig et ice sont toujours en contact. Nous voilà sur Rangoon, et les sally font demi-tour, ils ont au moins été gêné mais des bombes ont dû tombé un peu au petit bonheur la chance… Warpig veut absolument vider ses chargeurs sur tout ce passe sous sa truffe, mais c'est non, je m'attends à voir de la chasse ressurgir et je veux qu'on se regroupe pour se protéger. Je me place près d'Iceman esseullé et donne le feu vert au cochon pour aller vider ses douilles et rapporter qq $ facilement gagnés. Ice n'a plus le contact sur les sally en fuite, je lui montre la voie et l'accompagne sur le secteur Québec 19 à 21. Je le vois faire des passes fantastiques sur un sally déjà marqué noir. Je ronge mon frein de pas avoir des chargeurs supplémentaires… Il le fait flamber et je le vois exploser peu après. Pendant ce temps Ice est reparti sur un deuxième contact marqué blanc. Gnou, verticale Migaladon, sature la fréquence de toute sa frustration : “y'sont oùùùù mais p y sont où ??? j'ai gavé de mun, donnez-moi vos coordonnés ! Je m'éxécute : “54, cours Gambetta, Lyon 7” hum ! Bon allez comme je vois Ice faire ses bonnes passes mais se retrouver lui aussi à court de boulettes, j'indique la zone. 60 bornes plus tard, voilà le Gnou, lancé comme un balle, la bave aux lèvres, qui se place derrière cette malheureuse bête blessée : le sally avec lequel Ice faisait mumuse 2 minutes plus tôt. Il se rapproche le Gnou, je sens d'ici la moiteur de ses mains sur son manche, le pouce délicatement relevé, prêt à enfoncer sa détente, la respiration rauque dans les écouteurs, je vis l'action là sous mes yeux, je plains presque ce qu'il reste de sa proie : PAN ! Mais ? Il est toujours en l'air ce sally ??? A la radio, la voix en mode monocorde, Gnou annonce un rtb, ou plutôt un “bon ben là… j'ai toujours des muns mais je me pose en Q22, moteur serré par the fg mitrailleur”. Ca valait bien la peine de faire tout ça pour se taper le cul à rentrer en camion à Mingaladon. Je l'attends un peu en retrait, le ciel vide et la coco se faisant rare, je rentre et me fait un petit posé 1 h après le déco avec une intégration tout ce qu'il y a de plus académique. Je suis plus heureux qu'à la mission précédente, toutes mes galinacées sont rentrées au poulailler.

AV_Iceman

Dispo et position: Poulette 4 (Partizan, Magik, Warpig, Iceman)

Statut fin de mission: RTB

Revendications: 2 avions endommagés

Récit: On y retourne encore: Bombardiers en approche. Ailier de Warpig on grimpe mais je le perd rapidement de vue ! Warpig est attaqué mais je n'arrive pas à le trouver. Quelques minutes plus tard je touche 2 avions et rentre à la base.

AV_Toto

Dispo et position:

Statut fin de mission:

Revendications:

  • xxx
  • xxx

Récit: blabla

Compte-rendu

Historiquement

Les Japonais montrèrent le bout de leur nez en ce 25 décembre 1941. En nombre ! Soixante-trois bombardiers « Sally » escortés par vingt-cinq « Oscar » prirent le cap de Rangoon, à 19000ft. Ce dispositif se scinda en trois formations, dont l’une comportait trente-six bombardiers sans escorte. Sept Tomahawk entrèrent dans la mêlée d’un groupe japonais revenant de Rangoon, comprenant vingt Sally et quinze Oscar. Les avions semblèrent tomber les uns après les autres. Les Tigres Volants revendiquèrent jusqu’à quinze bombardiers ! Et jusqu’à trois chasseurs nippons ! Un gars devint même as au cours de ce seul combat. Les mercenaires avaient perdu deux Tomahawk, sur atterrissage forcé.
Les autres pilotes des Hell’s Angels interceptèrent les formations japonaises restantes, aidés par quatorze Buffalo de la RAF. « Aidés » est un bien grand mot, car les Britanniques furent coiffés par des Nate du 77ème Santai surgis de nulle part, qui abattirent cinq avions alliés ! Dans un combat furieux et des plus confus, les Sally finirent par en réchapper. L’un d’entre eux arborait quatre-vingt impacts sur la carlingue ! Et à l’intérieur, les survivants parlèrent d’une « mer de sang ». Les bombes avaient été larguées sur Mingaladon, accompagnées par des bouquets de fleur, en hommage aux morts japonais du raid précédent.

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/avg/mission6.txt · Dernière modification: 2008/11/13 09:09 par av_iceman
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0