Mission 19 : un travail de sape

Rangoon n'est plus qu'un lointain souvenir. Tout le mois d'avril a permis aux Japonais de s'emparer de la région du sud de la Birmanie. Désormais, la menace se fait particulièrement sentir autour de Toungoo. Venant de l'est, l'ennemi a amené de nombreux renforts, à en croire les espions locaux. Une seule route relie Chiang Mai à Toungoo, et il est plus que probable que les combats se dérouleront sur cet axe majeur, car autour de cette voie ne se trouve que la jungle, à perte de vue. Quelques régiments britanniques et néo-zélandais sont arrivés à Kunming la semaine dernière. Ils vont être envoyés au front dans les heures qui viennent. Sur leurs épaules repose l'essentiel de nos espoirs.

Il va falloir multiplier les attaques au sol. Il devient clair que les troupes alliées ne parviendront pas à elles seules à contenir les Japonais.

Un raid va être effectué par des Tupolev SB-2 chinois. Deux cibles : un petit port fluvial (en I-5), et le pont enjambeant enjambeant l'affluent de la rivière Chindwin, en K-6. Il a plu une bonne partie de la nuit, il est probable que l'air soit particulièrement humide, propice à la brume. Les Tigres Volants escorteront les bombardiers.

Disponibilités : 10 H-81 A-2 et 10 SB-2 M100A
Les bombardiers décollent de Toungoo, les chasseurs de Kunming.

mis19.jpg

Rapport des pilotes

AV_Vicking

Dispo et position: Leader “grosses dindes” 5 SDB-2 (Vic, Shane, Bolger, Ralf, Tex)

Statut fin de mission: Ejecté en territoire ami.

Revendications:

  • Passe dans l'axe port, bateaux, largage rapide de trois paires de bombes donc quelques bâtiments détruits et p'tét un bateau endommagé.

Récit: Après décollage,je m'aperçois d'un prob de Track-ir m'enpechant de lire les petits cadrans les plus extrêmes du champ de vision. Je donne donc à mes ailiers des paramètres un peu vague notamment vitesse. Nous sommes tout de même plus ou moins regroupés.

Peu de contact avec la couverture qui doit nous rejoindre a un point de rendez-vous, nous l'apprendrons plus tard, elle s'occupe de 4 “Oscar”. Une petite dérive de nav corrigée et nous voila au point de regroupement.

N'ayant que peu d'indication sur l'objectif, je déciderais sur place de la tactique à adopter après une petite reco à distance.

A l'approche de la cible nous distinguons des batiments portuaires et 4 ou 5 bateaux ammarés. Je décide d'un axe terre, port, bateaux en largage rapide de toutes les bombes en trois pressions.

Les N° 2 et 3 me suivent, la Flak se déchaine, je large mes colis, vois des explosions dans le port et sur un bateau mais me fait toucher salement au moteur gauche qui fume noir. Je continue sur un cap RTB et passe le lead a Tex.

Les lignes amis ne sont pas loin et je continue jusqu'a ce que mon moteur s'enflamme, éjection. Sont sympas les maquisards Thais, p'i il ont des chouettes filles aussi.

AV_Nyv

Dispo et position: Red 1 (Nyv,Riri,2pattes,Warpig,Bed,Iceman)

Statut fin de mission: RTB

Revendications: Ki 43 enflammé des 2 cotés, et pour de bon cette fois..

Récit: 2pattes et Ice, encore imbibés de la veille, se sont endormi dans leur 'pit au parking. Le bon coté des choses c'est que le temps qu'ils remontent la piste pour s'aligner, ce sera toujours ca de moins à poireauter au lieu de rendez vous avec les grosses dindes.. Il fait beau mais le temps est couvert: 3/5 entre 3000 et 9000 pieds.. Nous optons donc pour une escorte haute, juste au dessus de la couche; quitte à être pris au dépourvu, autant avoir l'énergie qu'il faut. Nous arrivons en G5 à peine 10 secondes avant les lourds (si ca c'est pas de la synchro dis donc..)

Le contact visuel établi (en tout cas de notre coté), ils prennent un 115 droit sur la 1ère cible. Nous les suivons en serpentant 7 000 pieds au dessus, un poil en avant; par chance à chaque fois que je regarde en bas, les grosses dindes sont pile là où je les attendais, qui plus est dans une trouée. Chapeau pour la nav régulière Vick!

30 secondes avant l'objectif, 2pattes nous signale 4 bandits qui montent plein pot pour nous accrocher; début du combat, juste au cas je signale à mes dindes 7000 pieds plus bas que nous avons la situations sous contrôle histoire de les rassurer. J'aperçois un contact marqué qui file au 300, je plonge dessus avec Riri dans l'espoir de l'écarter de la route des bombardiers, chose qu'il fera de lui même en entamant un léger virage droite pour prendre semble-t-il un cap vers sa base. Que nenni, nous l'engageons à plus de 350 mph mais la 1ère passe ne s'avère pas très concluante. On entame la 2nd passe quand il disparait dans un nuage. Je le retrouve juste derrière mais pas en bonne position pour faire feu. Riri par contre à l'occasion de l'allumer, ce qu'il ne manque pas de faire mais le japs ne semble pas vouloir coopèrer.. Tant pis, je décide de le laisser partir pour revenir sur les combats avant d'être emporter plus au nord.

A en juger par la DCA, tout le monde est pile poil au dessus de l'objectif, parfait, on a pas perdu les dindes. Je repère 2pattes qui nous amène un Ki sur un plateau, j'engage et l'enflamme peu après. Et pour de bon cette fois, pas question d'extincteur ou je ne sais quoi!

Plus aucun contact à proximité, nous regroupons. Les grosses dindes de la première vague font demi tour pendant que Tex et Bolger fonce sur le pont en K6. Ok ce doit être les 2 contacts en bas au bout de mon aile gauche, je choisit de rester avec eux. Avec cette crasse de toute facon, je ne sais pas si nous aurions jamais retrouvé la 1ère vague.. Une fois qu'ils ont tapé avec succès ce 2ème objectif, ils prennent un cap retour en contournant la zone chaude par le nord.

Nous les escortons jusqu'au Yu, puis cap sur la base. Un Atterro sans histoire, tout le monde est rentré, les infirmières sont ravies!

AV_Shane

Dispo et position: Leader “grosses dindes” 5 SDB-2 (Vic, Shane, Bolger, Ralf, Tex)

Statut fin de mission: Posé intact sur base.

Revendications:

  • Passe dans l'axe port, bateaux, largage rapide de trois paires de bombes donc quelques bâtiments détruits et p'tét un bateau endommagé.

Récit: Je décolle derriere Vick et lui colle au train ce qui s'avere un peu delicat au début tellement il vole lentement, puis apres un peu plus dur car il vole un peu vite (jamais content le shane …) Enfin j'arrive a rester assez proche et apres une petite correction de cap vers le nord afin d'arriver au rdv avec la chasse, nous prenons un cap 115 vers l'objectif. Vick decèle assez rapidement l'empalcement du port ennemi et on fait une large boucle par le sud pour arriver en utilisant un cap EST/OUEST de facon en cas de probleme a nous retrouver tres vite en territoire ami. Vick detache 3 appareils pour assaisoner le port et 2 paires pour le pont si le port a suffisamment bien souffert. Je suis Vick lors de sa passe et je vois la dca le prendr pour cible. des volées de petites explosions petent a proximité de son appareil, comme je suis un peu en retrait et a sa droite, je suis epargné, et je peux larguer mes 6 crottes en 3 lachés tres rapproches sur le port lui meme. je ne sais pas si j'ai touché qq chose, mais je suis presque sur d'avoir peté des batiments. en tous cas apres notre passe, plusieurs batiments etaient ecrasés sous les bombes et un bateau etait endommagé. je signale a Vick qu'il a un moteur qui fume noir et qu'il serait bon de faire un RTB immediat. il acquiesce et laisse les autres s'occuper du pont. comme je n'ai plus de bomes je decide de l'accompagner. 2 mn apres je vois son moteur gauche prendre feu. je lui dit et il s'ejecte au dessus de la foret a l'ouest du port ennemi en territoire ami a mon avis. n'aytant plus a l'accompagner je retourne vers le port pour essayer de retrouver mes compagnons. j'en vois un suivi de pres par la dca son chemin etant ponctué d'explosions assez proches. je lui signale et ce faisaintl a dca s'en prend a moi. je vire aussitot a gauche et m'enfuit au ras du sol en direction de l'ouest. les 2 derniers bombardiers sont en train de traiter le pont, donc je rentre vers la base. je me perd un peu en route et finit par comprendre que je suis allé trop au sud. j'atteins donc notre base par le sud alors que j'entend que bolger est en panne de carburant et se pose en planant. je me pose comme ne fleur sur notre base et laisse mon appareil au bons soins des mecanos peu habitués a me voir revenir entier. ni meme a revenir tout simplement…

Revendications: quelques batiments dans le port probablement.

AV_Iceman

Dispo et position: Red 6 (Nyv,Riri,2pattes,Warpig,Bed,Iceman)

Statut fin de mission: RTB

Revendications: ….

Récit: 2pattes et moi se retrouvont sur le parking! Je signale que je ne peux pas boire d'alcool (au dire de Nyv) et que 2Pattes était avec moi hier soir au poker à jeun! un petit rigolo certainement… Très belle nav de Nyv qui arrivait à voir les bombers on ne sait comment. Suis resté dans les six de Bed pour le couvrir et sommes allez aider 2Pattes car un Jap le suivant comme son ombre. RTB tranquille ou je me suis posé comme une autruche: hélice vrillé, c'est ma tournée ce soir au bar …

AV_2Pattes

Dispo et position: Red 3 (Nyv, Riri, 2Pattes, Warpig, Bed, Iceman)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • un Oscar endommagé sur passe frontale
  • un Oscar mis en flammes pendant sa ressource

Récit: Petit travail d'escorte aujourd'hui. Parfait ! N'importe quoi pourvu qu'on nous envoie pas faire du straffing … Une couche broken à 4000 ft, ça va pas nous faciliter la tâche. Décollage sans histoire, Nyv nous emmène vers le lieu de rendez-vous. Notre dispo adopte une formation relâchée en trois paires: n°1 et n°2 au centre, n°3 et n°4 à droite, n°5 et n°6 à gauche. Bon yeux de notre leader qui repère les bombardiers sous la couche nuageuse. Nous partons en même temps qu'eux, zig-zagant en permanence pour ne pas les distancer. Soudain, en plein virage, je repère 4 contacts dans mes 11h bas qui montent vers nous. “4 japs à 11h, j'engage !”. Je plonge à la rencontre des appareils ennemis, Warpig dans mon aile. Des oscars, j'aligne soigneusement le 4ème du groupe et lui allonge une bonne rafale en frontale: il poursuit sa route, mais est marqué blanc; prudent (pour un jap !), il tente de rompre. Malgré un désavantage énergétique flagrant, ses trois potes se comportent en vrai samouraïs et adoptent un comportement plus aggressif; ça tombe bien nous aussi ! Une chandelle et un Yoyo bas m'amène sur deux Oscar en virage gauche avec un bon excédent d'énergie. Je me rapproche pour le kill lorsque le leader break gauche tandis que son ailier part dans le plan vertical. J'ignore le leader et me concentre sur ma cible. 400 yards, j'ouvre le feu par de brèves rafales, premiers impacts, je suis maintenant à 300 yards. Le jap pousse sur le manche, moi aussi: rafale continue qui le touche au ventre et arrache sa profondeur. Moins de 150 yards maintenant, je place un dernier tir: le jap s'enflamme. Je check mes six en regagnant de la vitesse: y'a du monde derrière. Un jap m'allume de loin, mais je suis hors de portée. Je “drague” les deux japs derrière moi en les tenant à distance: aucun problème avec mon P-40. Je suis rapidement dégagé par Warpig et Nyv qui se goinfrent chacun leur petit jap. Regroupement assez propre. Les bombardiers ont de leur coté finit le travail. On les escorte jusqu'à nos lignes, puis RTB sans histoire. Trois Oscar de moins, peut-être même un quatrième, bombardier protégés, tous les P-40 RTB; bonne mission !

AV_Bolger

Dispo et position: en 3 chez les Grosses dindes, sur SB-2, leader Vicking

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • attaque au sol sur le port puis le pont.

Récit: Bonne nav de Vicking, qui nous emmène sans grosse difficulté sur le premier objectif, le port fluvial. Quelques difficultés cependant pour moi à suivre la formation correctement, notamment par méconnaissance de ce bombardier et des paramètres moteurs à utiliser. Une fois en vol, pour tous les pilotes des Grosses dindes, c'était :
”- Bon, où est l'altimètre ? C'est en pieds ou en mètres ?
- Le vario ? Ah, planqué derrière le manche, c'est malin.
- Les rpm ? Euh…
- Bon, de Vick pour les pilotes, je suis à 300 km/h (je suppose que ce sont des km/h, n'est-ce pas ?), essayez de faire pareil.
- Bien reçu, leader, nous supposons comme toi que ce sont des km/h, on se met à 300 (enfin, on essaye).”
Bref, le plaisir d'un petit tour en groupe au dessus de la jungle, juste sous la couche de nuages.
En approchant du point de RDV, nous entendons Nyv, leader de l'escorte :
“De Nyv aux bombers, nous les avons vu et les contrôlons, ne vous inquiétez pas.
- De Bolger, ils en vu quoi, qu'est-ce qu'ils contrôlent ? Des Japs ? On n'était pas inquiet jusqu'alors, n'ayant rien vu. Mais maintenant qu'il nous dit ça, nous allons commencer à stresser un peu, c'est malin.
- De Nyv, c'est bon, trois Oscars abattus, le quatrième en fuite, la voie est dégagée.
- Ah, merci les chasseurs. Beau boulot.”
Tout a déjà été dit lors des premiers débriefings des Grosses dindes sur l'approche du port, et son attaque en semi-piqué. Après que Vick ait annoncé son RTB pour cause de grosse fumée noire sur un moteur, puis son éjection peu de temps après, Tex prend le commandement pour l'attaque du deuxième objectif, le pont situé une dizaine de kms à l'est du port fluvial. Comme il me reste 2 FB-100 en soute, je le suis avec un petit retard. Il m'attend proche de l'objectif, par un 380° à droite. Je le rejoins un peu trop tôt, son 380° pas encore terminé, et je gaffe alors. Il a tellement recommandé que notre attaque soit coordonnée que je pars sur un changement de 90° à gauche pour commencer à m'aligner sur l'objectif, de peur d'être en retard sur le semi-piqué. Et là, quelques secondes après, je me retrouve… au moins 20 à 30 secondes en avance sur lui, dans l'attaque. C'est malin de ma part.
- De Tex pour Bolger, t'es où ?
- Euh, devant toi, je crois.
- Bon, tant pis, on y va, même si on risque de se faire allumer par la DCA chacun à notre tour.”
Heureusement, la DCA n'est pas trop virulente, même si je perçois quelques impacts sur la carlingue. Pas sûr que mes bombes ne touchent le pont, mais le mitrailleur m'annonce “cible détruite”. Elles sont probablement tombées sur les camions qui se trouvaient à quelques mètres du pont. C'est toujours ça. Tex annonce ensuite qu'il a touché le pont, et l'a probablement détruit. Il m'indique ensuite le cap retour que je prends bien volontiers.
Après quelques minutes, nous nous sommes retrouvés en visuel, à environ 1 km l'un de l'autre, même niveau, lorsqu'il m'annonce que j'ai une fuite d'essence. Diable, j'avais pas remarqué çà. Bon, où est la jauge ? Pas de souci, je suis encore à un tiers de carburant. Tex, très inquiet, me dit que sa jauge est elle à presque 100% encore. Il m'ordonne de monter dès que possible, en préparant de finir en plané assez rapidement. Je remonte alors, et je traverse la couche de nuages. Quelques minutes après, en voyant heureusement quelques plaines à travers les trouées de nuages, mes deux moteurs s'arrêtent. Pas de panique, un joli plané pour finir, comme Tex l'a indiqué. Il m'envoie aussi, merci à lui, sur le cap correct pour aller au plus vite sur une piste de secours en terre dont les feux s'allument dès que les personnels au sol m'aperçoivent. Il ne me reste plus qu'à me poser au mieux, si possible sans trop de casse. C'est que je commence à tenir à mon avatar, après 16 missions. Un instant, l'idée de me parachuter à proximité de la base m'effleure. Mais ce ne serait pas très sérieux, les Chinois ayant tellement besoin de tous leurs appareils disponibles pour freiner les Japs. J'y vais donc, bien aidé par les conseils des collègues chasseurs, qui observent ma préparation d'atterrissage du sol. Et je me pose comme une fleur, trop à gauche de la piste principale, bien que dans son alignement. Heureusement, le SB-2 est très solide, et je parviens à l'arrêter sans faire d'Autruche. OK, une autruche avec un bi-moteur, c'est quand même pas facile. Mais à Bolger, rien d'impossible quand il s'agit de se vautrer à l'atterro. Je termine donc cette mission un peu flapi, mais avec les félicitations de mes camarades. Et presque tout le monde étant rentré, c'est plutôt une bonne journée. Pourvu que ça dure. Nous n'attendons plus que Vick, qui s'est parachuté rapidement après l'attaque en secteur ami. Vivement qu'il rentre !

AV_Lampatex

Dispo et position: Numéro 5 chez les Grosses dindes

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • 2 bombes sur le port et 4 bombes sur le pont.

Récit: Je décolle sereinement en dernière position du groupe. Vick nous mène de bon train vers l'objectif. Nous nous battons avec les paramètres moteurs et parvenons quand même à voler en formation relativement serrée. Je trouve que Vick nous fait voler un peu bas mais le plafond étant bas lui aussi, on n'y peut rien.
Nous arrivons en vue du port et passons bien au sud de celui-ci pour observer la disposition des objectifs. Bon je trouve que l'on est pas très loin quand même car les éclats de DCA pètent un peu trop près de nous à mon goût.
Vick nous amène de main de maître sur la cible et nous pouvont enchaîner les cibles au sol et les bateaux en une seule passe. Nous sommes bien groupés et passons à l'attaque.
Au milieu du piqué, je vous une explosion sur Vick et son moteur droit s'enflamme…merde ça commence bien. Je me reconcentre et largue uniquement deux bombes, gardant les autres pour le pont. Je pense avoir largué trop long et ne rien avoir touché. Par miracle, pas un seul éclat de DCA ne m'a atteint.
Vick annonce qu'il part en RTB et juste après qu'il s'éjecte. J'espère qu'il a touché le sol sain et sauf. Il semble que Bolger a encore des bombes donc je lui dit de partir avec moi pour attaquer le pont car ce sera plus efficace et je me sentirais moins seul face aux DCA. Je pars donc vers ledit pont en pensant que Bolger me suit ce qui n'est pas le cas. Je fais donc une orbite droite pour l'attendre. Une petite incompréhension fait qu'il se trouve bien devant moi au moment d'attaquer la cible. Pas bon ça! Je vois les DCA qui l'allument et soudain une énorme explosion au sol. Mince s'est-il crashé? Non au final, ce sont ses bombes! je largue à mon tour, une fois trop tôt et une seconde fois un peu tard je pense. Mon mitrailleur dorsale me dit que l'objectif est détruit. Tant mieux.
J'indique le cap RTB à Bolger et nous prenons le chemin du retour. Bolger est loin de moi mais il se rapproche petit à petit. Très bien. Arrivé à mi chemin de la base je regarde son avion plus en détail et je vois un long panache gris clair de carburant qui s'échappe d'une de ses ailes… Pas bon ça. Appel radio, il lui reste la moitié de la jauge… donc 5 à 10 min de carburant. Nous sommes toujours au dessus de la jungle, il va falloir qu'il monte beaucoup pour espérer rentrer entier. Je consulte la carte et lui indique le cap à suivre pour arriver à la base la plus proche et la procédure à effectuer pour optimiser le plané. Car il va falloir qu'il plane, il n'arrivera pas au bout au moteur. Je continue sur la base, angoissé du sors de mon ailier. Lorsque j'arrive en circuit de piste, la radio m'annonce que Bolger est au sol et en un morceau. Parfait, maintenant il faut que je fasse pareil! Je termine mon circuit et effectue un atterrissage super court qui me réjouit. Ce fût une bonne mission.

Compte-rendu

Le mot du Colonel

Une bonne mission ! Heureusement que mes mots n'ont pas été criés en vain. Bravo !

Historiquement

Pour supporter les troupes alliées en Birmanie, Chennault fit établir une nouvelle base à Baoshan, à 125 miles de la frontière sino-birmane, entre les gorges des rivières Mekong et Salween. Les Adam & Eves y furent envoyés début mai. Dès le 2 mai 1942, Bob Neale prit l'air à la tête de huit P-40, depuis une piste en herbe détrempée. En effet, une intense averse s'invita au décollage, ce qui rendit difficile l'escorte de 9 Tupolev SB-2 vers Lashio. La cible était un pont autoroutier près de Lashio. Elle ne fut pas trouvée par les bombardiers, qui se rendirent sur un objectif secondaire, une gare située quelques miles plus loin. Les SB-2 se posèrent sur le retour à Kunming, tandis que les chasseurs se dirigèrent vers Baoshan, une ville totalement submergée par l'afflux de réfugiés. Les camions étaient garés sur le trottoir pare-choc contre pare-choc. Les Tigres Volants logeaient pour leur part dans un monastère adossé à une montagne, où de la soupe fut servie pour le dîner. Les pilotes mangèrent avec appétit, ne prenant même pas le temps de se laver les mains après la mission.

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/avg/mission19.txt · Dernière modification: 2009/02/10 00:37 par av_kasp
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0